Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Isabelle pacault : « lord carmont a recommencé de zéro et fera son retour à la compétition cette année »

Autres informations / 27.01.2010

Isabelle pacault : « lord carmont a recommencé de zéro et fera son retour à la compétition cette année »

LE MAGAZINE      

Parmi les meilleurs entraîneurs d’obstacle en France,

Isabelle Pacault est un personnage incontournable du monde des courses. Elle

est l’une des rares femmes dans la discipline et elle a su se faire une place

en haut de la pyramide. En 2009, elle a remporté les Prix Troytown (Gr3) et

Fleuret (Gr3) avec Don Mirande (Turgeon) et Futio (Kapgarde) et a

conclu la saison au 17e rang des entraîneurs par les gains.

 

Jour de Galop.– Pouvez-vous nous donner quelques nouvelles

de vos pensionnaires Don Mirande et Lord Carmont ?

Isabelle Pacault.– Don Mirande va très bien. Cet hiver, on a

réglé quelques petits problèmes et on ne l’a remonté qu’aujourd’hui même [lire

mardi]. Il devrait faire sa rentrée au printemps à Auteuil. Concernant Lord

Carmont, on a volontairement fait l’impasse sur l’année 2009 pour recommencer à

zéro. Il a repris le travail récemment et devrait à nouveau être compétitif

pour son retour en piste. Avec les vieux chevaux comme lui, il est toujours

difficile d’aller ailleurs qu’à Auteuil. Alors quand il est barré par meilleur

que lui, on n’a plus qu’à attendre.

 

Et concernant leurs cadets Futio et Si tu Viens ?

Si tu Viens a été arrêté au printemps pour le laisser mûrir

tranquillement. On l’a ensuite repris à Pau cet hiver, mais il a eu un petit

souci qui va retarder son retour à la compétition. Futio a eu des ennuis de

santé après le Prix Jean Stern (Gr2). On ne devrait pas le revoir à l’écurie

avant l’été et il devrait avoir un bon programme pour l’automne.

 

On connaît votre implication dans l’élevage avec le Haras de

Mirande. Où en sont ses étalons ?

La première production d’Al Namix s’est révélée aussi bien

en plat qu’en obstacle. On est vraiment très satisfaits par ses résultats. Il a

déjà plus de cinquante juments qui lui sont réservées cette année. Je pense que

dans quelques semaines, son carnet de montes sera rempli. Il est vraiment très

prometteur. Quant à Goldneyev, il prend de l’âge évidemment, mais physiquement,

il ne vieillit pas. Il va continuer à son rythme annuel d’une cinquantaine de

juments. Le dernier étalon est Prince Kirk dont sa première génération de

produits vient de prendre 3ans. Il a l’air de se révéler.

 

Vous entraînez entre vingt et trente chevaux chaque année.

Est-ce qu’il y aura du changement sur ce point en 2010 ?

J’entraîne en grande partie pour l’élevage. Je travaille

très peu avec des propriétaires particuliers. Je suis toujours très flattée par

les appels du pied, mais ce que j’ai me suffit amplement. Aujourd’hui, j’ai

trente-cinq chevaux à l’entraînement, il ne m’en faut pas plus.

En 2009 nous avons vu les débuts de votre fille Anne-Sophie

dans son nouveau costume de permis d’entraîner, l’incitez-vous à aller plus

loin dans cette activité ?

Non, au contraire, je la laisse suivre son chemin. Elle est

aussi tête de liste des cavalières et a encore envie de monter en course. On ne

peut pas tout cumuler, d’autant plus qu’elle a un travail à la mairie de

Maisons-Laffitte qui l’intéresse beaucoup. Par contre, quand elle voudra

entraîner plus de chevaux, je serai là pour l’aider.