Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La démonstration de peinted song… en attendant longchamp

Autres informations / 19.01.2010

La démonstration de peinted song… en attendant longchamp

CAGNES-SUR-MER, Lundi

Prix des Palmiers (F)

 « Peinted Song

(Unbridled’s Song) fait partie des bons espoirs de l’écurie. Elle pourrait

recourir une fois à Cagnes, mais c’est une pouliche faite pour Longchamp. »

JeanClaude Rouget ne tarit pas d’éloges sur sa protégée, facile lauréate du

Prix des Palmiers (F), de bout en bout, sans que son jockey ne la sollicite. Et

ses propos prennent une autre dimension lorsque l’on sait que Jean-Claude

Rouget n’a pas hésité à présenter sur l’hippodrome de Cagnes des chevaux comme

Grandcamp (Platini), vainqueur du Prix Noailles (Gr2), Quetsche (Gone West),

lauréate du Prix de Royaumont (Gr3) ou encore Tamazirte (Danehill Dancer),

gagnante du Prix Daniel Wildenstein (Gr2) et deuxième de la Poule d’Essai des

Pouliches (Gr1) et du Prix de Diane (Gr1).

« Je suis satisfait de ses premiers pas, a poursuivi

l’entraîneur palois. Elle travaille bien le matin. Pour elle, le meeting

cagnois n’est pas une fin en soi. » Vite en tête, Peinted Song n’a pas vu un

seul de ses adversaires et a passé le poteau ralentie par Ioritz Mendizabal.

L’impression visuelle est très plaisante et il ne fait aucun doute qu’elle doit

avoir la pointure pour briller dans les courses principales.

 

Trois “Rouget” dans les cinq premiers

L’an dernier, Jean-Claude Rouget avait pris les première,

deuxième et quatrième places de ce Prix des Palmiers. Cette année, il a pris

les première, troisième et cinquième places respectivement grâce à Rugia Bomba

(High Yield) et Lola Montes (Mr Greeley) qui a fait un bon effort en pleine

piste. Au sujet de Rugia Bomba, il nous a déclaré : « C’est une pouliche qui a

une belle action. Elle court très bien ici. » Deuxième, Les Pourcy (Le Vie dei

Colori) a bien fini. « Je l’ai à l’entraînement depuis cet été, nous a confié

Thierry Lemer, son mentor. Quand je l’ai eu, il était déjà hongre. Il confirme

ses travaux du matin. »

 

La famille de Peintre Célèbre

Élevée par Finsbury Bloodstock Limited, Peinted Song

appartient à la riche famille de Peintre Célèbre (Nureyev), le vainqueur du

Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) 1997. Peinted Song est en effet la nièce du

crack de la famille Wildenstein. Elle est aussi la nièce de Pointilliste

(Giant’s Causeway), vainqueur du Prix de Barbeville (Gr3), et de Peinture Rare

(Sadler’s Wells), deuxième du Prix de Royallieu (Gr2), qui ont remis cette

famille sur le devant de la scène l’an dernier. Deuxième mère de Peinted Song, Peinture

Bleue (Alydar) est gagnante de Gr2 aux États-Unis et de Listed en France. Cinq

de ses treize produits sont black type.

 Peinture Rose (Storm

Cat), mère de Peinted Song, est passée sur le ring des ventes de Tattersalls où

elle a été adjugée 1.000.000 de Guinées en décembre 2003 à Frédéric Sauque.

Elle a gagné le Prix Cérès (L) pour sa dernière sortie sur le terrain lourd de

Saint-Cloud. Elle a eu deux produits dont King at Last (Kingmambo), qui avait

débuté dans l’important Prix de Villebon (F) à Chantilly, sous les couleurs de

Reiley McDonald, propriétaire d’Eaton Sales, à Lexington. Il avait terminé

dixième pour l’entraînement d’André Fabre et n’a plus été revu.

 

CAGNES-SUR-MER, Lundi

Prix du Docteur Gazagnaire

TANGASPEED RETROUVE

SES SENSATIONS

Tangaspeed (Vertical Speed) a connu une année 2009 décevante.

Nombre d’observateurs la pensaient sur le déclin, même si elle avait couru

honorablement parfois, notamment dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1).

Onzième, elle avait fait un bel effort pour finir. Pour sa rentrée, la

pensionnaire de Robert Laplanche a retrouvé sa verve pour faire sien le Prix du

Docteur Gazagnaire et s’ouvrir ainsi de nouvelles perspectives pour la suite de

son programme, comme nous l’a déclaré son mentor : « Je suis un peu surpris

qu’elle gagne car je n’ai pas pu lui donner de vrais galops depuis un certain

temps à cause du gel. C’est encourageant. Je ne m’étonne pas de sa découverte

victorieuse de la piste en sable fibré car elle aime le terrain souple s’il

n’est pas haché. Elle pourrait maintenant courir soit le Grand Prix de la

Riviera Côte d’Azur (L, 14/02) soit le Grand Prix du Conseil Général des Alpes

Maritimes (L, 20/02) même si j’ai une préférence pour le premier. » Toujours à

proximité des animateurs, la pouliche de Robert Pirès a produit un beau

changement de vitesse pour dominer nettement ses rivaux. Ce lundi, on a

retrouvé la “vraie” Tangaspeed, celle qui avait enlevé le Prix Madame Jean

Couturié (L) en juillet 2008 à Vichy, date de sa dernière victoire. Quatre fois

placée de Groupe et cinquième du Qatar Prix Vermeille (Gr1) 2008, elle reste

capable de grandes choses lorsqu’elle fournit sa bonne valeur.

 

Plaisir du Tango, une nouvelle fois dans le coup Plaisir du

Tango (Ski Chief) est un métronome. Une seule fois non placé de toute sa

carrière, le pensionnaire de Thierry Larrivière fait partie des bons éléments

dans le sudest. Ce lundi, il a terminé deuxième, sur le parcours du Prix

Policeman (L) dont il s’était classé troisième l’hiver dernier. Son mentor était

ravi de sa prestation, comme il nous l’a confié : « Il court très bien car ce

n’était pas évident d’affronter les chevaux d’âge. » Après quelques sorties en

dents de scie, Salsalavie (Fly to the Stars), le frère de Spirit One (Anabaa

Blue), vainqueur de l’Arlington Million (Gr1) 2008, a bien tenu sa partie,

prenant la troisième place après avoir fait partie du groupe de tête.

 

Tangaspeed, de la famille de Laostic

Élevée par Mme Laurence Gagneux, Tangaspeed est la pouliche

de classe de sa famille. Elle appartient à la souche de Laostic (Dictus) qui a

remporté deux Grs1 en Belgique et en Italie. Mère de Tangaspeed, Fitanga (Fijar

Tango) a couru vingt-cinq fois, en plat comme en obstacle, sans gagner. Elle a

donné six produits parmi lesquels quatre ont couru et deux ont gagné.