Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La française missvinski perce la grisaille de keeneland

Autres informations / 16.01.2010

La française missvinski perce la grisaille de keeneland

INTERNATIONAL

Plus que jamais, le BAU un peu poussif s’est emparé des

ventes de Keeneland qui ne demandent qu’à en finir. On est sur une baisse de

l’ordre de 20%, et cette glissade est l’expression directe de la dégradation de

la qualité offerte à ces ventes.

Mais le ring s’est réveillé pour le #1358, Missvinski

(Stravinsky), bien connue des Français, une des premières étoiles entraînées

par Jean-Claude Rouget pour le compte de la famille Gour. Missvinski est

surtout une splendide jument qui fut vraiment très bonne en course. Elle s’est

distinguée à 2ans, et elle a vraiment éclaté à 2ans où elle n’a connu qu’un seul

problème : être née l’année de la toute bonne Darjina, la championne de l’Aga

Khan.

Car les grandes performances de Missvinski, elle les a

produites en prenant une 2e place derrière Darjina. Une première fois en

terminant 2e du Prix de la Grotte Gr3 (encolure), puis une deuxième fois en finissant

2e du Prix d’Astarté (Gr1) à Deauville, cette fois sous les couleurs de Derrick

Smith à qui elle avait été vendue. Elle est ensuite partie aux Etats-Unis où,

comme de nombreux performers de classe, elle a fini par disparaître. Et elle

resurgit à Keeneland pour, légitimement, redevenir l’étoile d’un jour. Bien

qu’intéressant des intérêts français, qui placèrent des enchères sur Missvinski

dans les premiers moments de son passage sur le ring, la lutte se résumé à un combat

entre Shadaï Farm (Yoshida) et Aisling Duignan, qui représentait Coolmore. Ils

furent aux prises, seuls, de 200.000$ à 400.000$ – le dernier « bid »

victorieux de Duignan. Elle est donc repartie vers Ashford Stud, où elle sera

présentée à Henrythenavigator ou à Giant’s Causeway. Belle perspective pour

cette quasi championne française.