Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La volte-face de zenyatta

Autres informations / 18.01.2010

La volte-face de zenyatta

Depuis quelques jours, la rumeur courait à travers le monde.

La championne   invaincue Zenyatta

(Street Cry) pourrait revenir à la compétition en 2010. Mais  son entourage démentait à chaque fois ce probable

retour, rappelant vouloir la placer au haras. Mais voilà, finalement, ce même

entourage s’est ravisé, comme l’a dévoilé en premier le Daily Racing Form, dans

la nuit de samedi à dimanche (heure française). Jerry Moss, propriétaire de

Zenyatta, a en effet annoncé samedi à Santa Anita : « J’étais tellement ému

lors de son succès dans le Breeders’ Cup que je pensais que la meilleure chose

pour elle était qu’elle prenne sa retraite. Avec ma femme, nous sommes allés

voir Zenyatta s’entraîner samedi matin. Elle était tellement radieuse, que nous

nous sommes dits : “laissons-la courir”. J’aime les courses et je pense que

celles-ci ont besoin de stars. » Suite à cette annonce, les spéculations vont

bien sûr bon train sur ce que va courir la jument, désormais âgée de 6ans. Mais

rien n’est encore décidé, a déclaré son entourage. Le Dubai World Cup (Gr1)

fait partie des possibilités. Cependant, tous les sportsmen attendent surtout

le choc dont ils ont été privés en 2009 entre Zenyatta et l’autre championne américaine,

Rachel Alexandra (Medaglia d’Oro).

Cette décision paraît prise sur un coup de tête, mais on

peut penser qu’elle a été longuement murie et que l’entourage a fait monter la

pression autour d’un possible retour de la championne tout au long de la semaine.

On se souviendra par exemple de l’épisode de l’entraînement, où “Zenyatta

n’avait pas  son  cavalier habituel, d’où ses temps très bons”.

Le coup est réussi et, désormais, tout le monde attend avec

impatience que le prochain objectif de la fille de Street Cry soit dévoilé.

Cette décision paraît prise sur un coup de tête, mais on

peut penser qu’elle a été longuement murie et que l’entourage a fait monter la

pression autour d’un possible retour de la championne tout au long de la

semaine. On se souviendra par exemple de l’épisode de l’entraînement, où

“Zenyatta n’avait pas son cavalier habituel, d’où ses temps très bons”.

D’ailleurs, beaucoup s’étonnaient – à juste titre

–          qu’une

jument programmée pour le haras fasse encore des canters poussés.

Également, Zenyatta est au coude à coude avec Rachel

Alexandra pour l’obtention du titre de cheval de l’année aux États-Unis,

décerné lundi. Et déclarer que Zenyatta reste à l’entraînement peut peser lourd

pour obtenir cette distinction. D’ailleurs, dans les déclarations de Jerry

Moss, il ressort qu’il voudrait vraiment qu’elle ait ce titre : « Si elle est

cheval de l’année, elle courra l’an prochain en tant que cheval de l’année,

sinon, elle courra en tant que cheval qui n’a pas obtenu ce titre. Mais vous

savez, quand je l’ai fait rentrer au haras, j’ai fait un choix affectif, car je

pensais qu’elle n’avait plus rien à prouver en piste. »

Finalement, cette vrai-fausse sortie (ou vrai-faux retour)

fait parler d’elle. Et c’est peut-être bien la volonté première de Jerry Moss.

Car une grande championne comme Zenyatta mérite bien cela.