Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Lady alena, contre toute attente

Autres informations / 26.01.2010

Lady alena, contre toute attente

 

CAGNES-SUR-MER, Lundi

Prix du Suquet (F)

« C’est très difficile de faire ses débuts en compétition

sur la distance de 2.150m et dans un terrain si pénible. Pour moi, ces chevaux

ne sont encore que des deux ans, même s’ils ont pris officiellement 3ans le 1er

janvier », explique Jean- Claude Rouget au micro d’Equidia en commentant la

course respective de ses deux représentants au départ : Lounak (Loup

Solitaire), deuxième, et Red and White (Sinndar), sixième très loin derrière.

En effet, l’arrivée a laissé de très grands écarts entre les concurrents, des

écarts comparatifs à ceux d’Auteuil. Il était certes difficile de se sortir de

ce terrain quand on débute en compétition et l’aptitude à pesé dans la balance.

Lady Alena, en bonne fille d’Antarctique, l’avait apparemment puisqu’elle est

venue à bout de tous ses adversaires, déjouant par là même l’ensemble des

pronostics. Lounak et Da Paolino (Enrique) sont bien revenus à la fin, mais

cela n’a pas suffit.

 

Red and White : une course à effacer

Le plus souvent, la première course d’un cheval est à

relativiser car un trop grand nombre de paramètre entrent en jeu et ne

permettent pas de se faire une idée d’emblée de la valeur du cheval. Lounak

n’était pas la première chance de Jean-Claude Rouget ce lundi car l’entraîneur

palois attendait plutôt Red and White qu’il avait confié à Ioritz Mendizabal,

premier jockey de l’écurie pour la province. Red and White dont le frère,

Golden Runner (Orpen), a déjà gagné sur cette piste. Mais Red and White ne

s’est absolument pas sorti du terrain jugé pénible. Toujours positionné en bon

rang durant le parcours, il n’a jamais été en mesure d’accélérer au moment de

l’emballage final, paraissant en difficulté dès la sortie du dernier virage.

 

Ronny Martens connaît parfaitement la famille de Lady Alena

Élevée en association par son entraîneur Ronny Martens et

Gilles Deroubaix, Lady Alena est le cinquième produit référencé de Lady Marlène

(Round Sovereign), une jument déjà entraînée par Ronny Martens, lauréate d’une

seule victoire, sur la piste cagnoise. Elle a donné naissance à deux autres

gagnants : le régulier Ladyboy (Androïd) et Souman (Adnaan), vainqueur d’une

“F” à Vichy.

Sa deuxième mère a mis au monde quatorze produits dont

quatre gagnants. Boucan d’Enfer (Johann Quatz) est à ce jour le meilleur

élément de la famille, il a remporté sept courses en quarante-cinq tentatives.