Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Lettre ouverte aux dirigeants du pmu

Autres informations / 20.01.2010

Lettre ouverte aux dirigeants du pmu

AU CŒUR DE L’ACTU

COURRIER DES LECTEURS

Par François Lazar, ancien entraîneur et parieur régulier «

À l’aube de l’ouverture des paris en ligne qui devraient êtres encadrés et maîtrisés

d’après M. le ministre du Budget, M. Éric Woerth, permettez-moi de vous faire

part de mon inquiétude quant à ce vœu pieux. Personnellement, je suis assez dubitatif

concernant le reversement des opérateurs (environ 8%) à l’institution (60.000 à

70.000 personnes), mais cette question cruciale quant à la survie des courses

hippiques françaises n’est pas l’objet de mon débat…

Je veux parler ici de l’offre délirante du PMU aux parieurs

de tout poil et non aux vrais turfistes qui ont perdu depuis longtemps leur

latin.

Le slogan : “Les courses sont un jeu intelligent” a été

remplacé par d’autres : “Jouez comme vous aimez” ; “Pariez que vous allez

gagner” ; “Avec le nouveau Quinté + vous allez gagner +”, j’en passe et des meilleurs.

Avec l’apparition du nouveau Quinté+, c’est-à-dire d’une

tirelire (minimum d’un million d’euros) aux gagnants du Quinté dans l’ordre

avec le Numéro Plus (une possibilité sur 3.000 après tirage du bon numéro) et

des Bonus3, Bonus4sur5, Bonus4, les rapports se sont dégradés et bon nombre de

joueurs, déçus par la faiblesse des gains, ont renoncé à ce type de pari.

Les têtes pensantes du PMU ont alors proposé le Quadrio,

sorte de report des deux premiers du Quinté sur les deux premiers d’une autre course

de la réunion, avec 4 rapports différents : Ordre, Désordre, 3 Chevaux, 2

Chevaux. Vu le peu de succès rencontré par ce nouveau pari, les organisateurs

ont alors renoncé au rapport 2 Chevaux. Avant d’annoncer la fin du Quadrio.

Abondance de biens ne nuit pas : Quinté +, Quarté, Tiercé,

2sur4 quotidiens, multiplication des Multis, Couplés, Trios, Couplés Ordre et

Trios Ordre dans toutes les courses, augmentation des réunions PMU,

simulcasting, prise de paris sur les courses d’Australie, d’Afrique du Sud, de

l’Île Maurice, etc. Un récent sondage paru dans Paris-Turf, le quotidien des

parieurs, montre qu’environ 60% du panel interrogé est contre cette

augmentation de l’offre.

Cette fuite en avant est devenue intolérable. Pour

concurrencer la Française des Jeux, le PMU est devenu une sorte de “Rapido”

géant.

Auparavant, vous aviez un menu, aujourd’hui on vous propose

une carte si importante qu’il est impossible de faire son choix. Trop d’impôts

tuent l’impôt ; trop de jeux tueront le jeu, hormis le jeu simple. Les rapports

des paris à combinaisons sont devenus plus faibles (trop de courses, donc

dispersion des masses) et les joueurs sont de plus en plus écœurés. Cette

préoccupation d’occuper le terrain 24h sur 24 est devenue lassante et annihile

toute sorte de réflexion.

Je pourrais disserter a volo de ce vaste sujet, mais bien

d’autres problèmes surgiront à l’horizon 2010, à commencer par la régularité

des courses (voir les scandales dans le tennis ou le football) – un problème

qu’il faudra absolument résoudre, car il en va de la crédibilité des courses

hippiques françaises. »