Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Malberaux sur la voie royale

Autres informations / 18.01.2010

Malberaux sur la voie royale

PAU, Dimanche

Prix John Henry Wright

Malberaux (Michel Georges) est plus que jamais le cheval à

battre dans le Prix Gaston de Bataille (L) ou Grand Cross de Pau : le

pensionnaire de Philippe Cottin a remporté le Prix John Henry Wright. Après

avoir longtemps patienté à l’arrière-garde, il s’est rapproché à un tour du but

puis a pris l’avantage aux abords du dernier virage et a dominé nettement les

deux protégés de Philippe Peltier, Thou in Gold (Gold and Steel) et Notez Le

(Saint Preuil) qui se sont longtemps épaulés durant le parcours. En selle sur

le lauréat, David Cottin nous a exprimé son sentiment à l’issue de l’épreuve. «

La course s’est bien passée. Je suis resté prudent en début de parcours. J’ai

choisi de l’isoler des autres sur les obstacles pour limiter les risques d’être

impliqué dans une chute. On s’est retrouvé un peu trop tôt devant mais je reste

très confiant pour le Prix Gaston de Bataille où il faudra être encore plus

patient. C’est un cheval avec lequel il faut un peu finasser »

 

Malberaux aime le Pont-Long

Le protégé de Philippe Cottin apprécie particulièrement la

piste de l’hippodrome de Pau. Il y a effectué ses six parcours de cross-country

et en a remporté quatre. Maniable et bon sauteur, il dispose des ingrédients

qui font les bons chevaux de cette discipline si particulière. Bien avant de

s’essayer dans cette voie, Malberaux avait remporté un steeple-chase à Pau, le

Prix Robert Labouche. Ce jour-là, il devançait la bonne Kadisten (Cadoudal),

troisième du Prix Wild Monarch (L) à Auteuil.

 

Le premier sauteur de la famille

Loin d’être issu d’une longue lignée de sauteurs, il est le

seul produit de Fleur Blanche (Surumu) à avoir vu un champ de course. Cette

dernière était entraînée par Cédric Boutin et a pris trois places en sept

sorties. La deuxième mère de Malberaux, Bohema (Shahrastani) a gagné à Saint-Cloud

sous la férule de Jean de Roualle. Elle est la propre sœur de Blue Daisy,

lauréate du Premio Sergio Cumani (Gr3) à Milan, pour la casaque du Cheikh

Mohamed Al Maktoum et l’entraînement de John Oxx, ainsi que le Prix Tantième

(L) à Maisons-Laffitte.