Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Pibrac déjoue les pièges du terrain

Autres informations / 11.01.2010

Pibrac déjoue les pièges du terrain

Grande Course de Haies de Cagnes (L)

Dimanche 10 janvier, Cagnessur-Mer. Après les incertitudes

sur la bonne tenue de la dernière réunion d’obstacle du meeting cagnois, les

responsables du site de la Côte d’Azur ont finalement pris la décision de

courir ce dimanche. La piste, très marquée, était alors pénible et les chevaux

ont dû passer de la lice extérieure à la corde aux endroits où le personnel de

piste avait décordé. Dans la Grande Course de Haies de Cagnes (L), Pibrac, en

bon fils de Spadoun, s’est bien tiré du terrain très lourd « voire dangereux »,

dixit son entraîneur, François-Marie Cottin, qui a poursuivi au micro d’Equidia

: « Je remercie d’ailleurs Jean-Paul Sénéchal [propriétaire de Pibrac, ndlr] de

me soutenir comme il le fait dans de pareilles conditions. J’avais quelques doutes

sur la tenue et l’aptitude au terrain de Pibrac. Mais il est sur la montante et

finalement, je suis très content car il le fait très bien. Cette année, nous

n’avons pas de chevaux de la valeur de Musica Bella ou Grivette [lauréate de

cette épreuve pour le même entraînement et la même casaque l’an dernier] pour

le meeting, mais nos chevaux, courant a priori pour une deuxième chance, réussissent

bien.» Tout de suite dans les chevaux de tête, Pibrac, assez brillant, a

emprunté les extérieurs pour s’imposer. Avantagé au poids et profitant du

forfait de dernière minute du favori, Young Poli (Poliglote), Pibrac a

finalement gagné facilement, laissant le pensionnaire de Jean-Paul Gallorini,

Mandali (Sinndar), loin derrière lui, à la deuxième place. Sous 72 kilos,

Mandali n’a pas trouvé les ressources nécessaires pour finir après avoir creusé

l’écart à mi-parcours. Surprenant, Mercelino (Passing Sale) a placé une belle

accélération finale pour venir subtiliser la troisième place à Kerlouedec

(Muhtathir).              

Pibrac, le meilleur de sa confrérie

Élevé au Domaine de Menneval, Pibrac provient d’une famille

honnête, mais il est à ce jour le meilleur de la confrérie riche de neuf

produits. Il provient par ailleurs d’une souche intéressante puisque sa

troisième mère a donné Blue Bell Pearl (Pharly), gagnante de Gr3 placée au

meilleur niveau en plat.