Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Rachel alexandra élue cheval de l’année aux états-unis

Autres informations / 20.01.2010

Rachel alexandra élue cheval de l’année aux états-unis

Mardi soir, le jury des Eclipse Awards s’est réuni pour

élire les chevaux et les hommes de l’année par catégories aux États-Unis. Dans

le duel annoncé entre Rachel Alexandra (Medaglia d’Oro) et Zenyatta (Street

Cry), c’est la cadette qui l’a emporté avec 31 voix de plus que la championne

invaincue en quatorze sorties, donnée favorite. Dans l’histoire des Eclipse

Awards, le match entre deux femelles pour le titre de Cheval de l’année n’avait

encore jamais eu lieu. Rappelons que ces élections ne sont pas l’équivalent en

France des Cravaches d’Or, où les classements officiels par les gains ou les

victoires dictent leur loi. Aux États-Unis, il s’agit d’un jury constitué de la

National Thoroughbred Racing Association (NTRA), du Daily Racing Form

(journalistes) et du National Turf Writers Association (journalistes). Les

électeurs ont à choisir au sein d’une liste fermée de nominés.

Nous vous proposons un éclairage complet sur chacun des

chevaux et des hommes récompensés, avec leur palmarès, le commentaire de notre

maison-mère, le quotidien américain TDN et l’avis d’un expert choisi par JDG,

le courtier français Emmanuel de Seroux, installé aux États-Unis.

 

Eclipse Award – Cheval de l’année

RACHEL ALEXANDRA

(Medaglia

d’Oro & Lotta Kim, par Roar) Principales victoires 2009: Kentucky Oaks

(Gr1), Preakness Stakes (Gr1), Mother Goose Stakes (Gr1), Haskell Invitational

Stakes (Gr1), Woodward Stakes (Gr1).

L’avis du TDN : Elle a réalisé quelque chose d’exceptionnel

en dominant les mâles à trois reprises dans des Grs1, dont les Preakness

Stakes, dans lesquels une pouliche de 3ans ne s’était plus imposée depuis

quatre-vingt-cinq ans. Elle a été parfaite lors de ses huit courses avec à la

clé des chronos et des écarts records comme dans les Kentucky Oaks (20L).

Depuis 1980, seuls trois femelles avaient remporté le titre de Cheval de

l’année : All Along (1983), Lady’s Secret (1986) et Azeri (2002).

Emmanuel de Seroux : « Rachel Alexandra est une très grande

championne. J’aurais cependant voté pour Zenyatta, qui est invaincue et qui a

remporté la coursephare de la saison, le Breeders’ Cup Classic, où elle devançait

de façon impressionnante le meilleur mâle de l’année, Gio Ponti (alors que “Rachel”

avait tout juste battu à Saratoga le “second couteau” Macho Uno), ainsi que les

deux 3ans Summer Bird et Mine that Bird… que Rachel avait également devancés. »

 

Eclipse

Award – Femelle d’âge

ZENYATTA

(Street Cry

& Vertigineux, par Kris S)

Principales

victoires 2009 : Breeders’ Cup Classic (Gr1), Vanity Handicap (Gr1), Clement

L.Hirsch Stakes (Gr1), Lady’s Secret Stakes (Gr1).

L’avis du TDN : Zenyatta a réalisé une performance inédite :

elle est devenue la première femelle à remporter le Breeders’ Cup Classic. Dès

le meeting du Kentucky Derby (Gr1), elle avait monopolisé l’attention des

observateurs avant les Louisville Distaff

Stakes (Gr2) avant d’être déclarée forfait. Applaudie à tout

rompre lors du “Classic”, elle était une nouvelle fois partie lentement car

selon son entraîneur, John Shirreffs : « sa grande taille la gêne et elle n’est

pas à son aise dans les stalles ». De retour en compétition, après avoir été

annoncée au haras, Zenyatta devrait croiser le fer avec Rachel Alexandra en

2010.

Emmanuel de Seroux : « Pauvre Zenyatta ! Bien entendu, elle

était la meilleure jument d’âge. Il faut savoir que la grande majorité des

votants sont basés à l’est du Mississipi et qu’il est toujours très difficile

de gagner un Eclipse Award sans y avoir couru. L’entourage de Zenyatta aurait

dû aller une fois à New York pour s’assurer le titre de Cheval de l’année. »

 

 

Eclipse Award – Femelle sur le turf

GOLDIKOVA

(Anabaa

& Born Gold, par Blushing Groom) Principales victoires en 2009 : Breeders’

Cup Mile (Gr1), Prix Jacques Le Marois (Gr1), Prix Rothschild (Gr1), Falmouth

Stakes (Gr1).

L’avis du TDN : Goldikova est comparée à la championne Miesque

(Nureyev). En 2010, la championne des Wertheimer & Frère

va tenter de remporter pour la troisième année consécutive le “Mile”.            Meilleure femelle du monde, cotée   à                                  130,

Goldikova                      a          donc

ajouté cet “Award” à son palmarès constitué de sept Grs1. Emmanuel                                             de Seroux : « Une très grande

championne, un choix des plus logiques. »

 

Eclipse Award – Poulain de 3ans

SUMMER BIRD

(Birdstone

& Hong Kong Squall, par Summer Squall) Principales victoires en  2009 : Belmont Stakes (Gr1), Travers Stakes

(Gr1), Jockey Club Gold Cup Stakes (Gr1). L’avis du TDN : Summer Bird a

évolué dans l’ombre de Rachel Alexandra et Zenyatta tout en réalisant des

performances de très haut niveau. Victime d’une fracture sans déplacement, il

n’a pu prendre part au Japan Cup Dirt (Gr1).

Emmanuel de Seroux : « Le choix est raisonnable, bien que

Mine that Bird ait laissé un souvenir historique dans le Kentucky Derby.

Quality Road fut peut-être le meilleur d’entre eux, mais des problèmes de pieds

l’ont empêché de courir les classiques du printemps, après une victoire

impressionnante dans le Derby de Floride. »

 

Eclipse Award – Cheval sur le Turf

GIO PONTI

(Tale of

the Cat & Chipeta Springs, par Alydar) Principales victoires : Frank E.

Kilroe Mile (Gr1), Manhattan Handicap (Gr1), Man O’War Stakes (Gr1), Arlington

Million (Gr1). Deuxième du Breeders’ Cup Classic (Gr1).

L’avis du TDN : Gio Ponti est sous la responsabilité du “roi

du turf “ aux États Unis, Christophe Clément. Ses quatre victoires au niveau

Gr1 et surtout son succès dans l’Arlington Million ont fait de Gio Ponti le

meilleur cheval sur le gazon. « Plus tard, en temps voulu, il sera retiré à

Castleton Lyons pour être étalon. Je suis sûr qu’il sera apprécié par les

éleveurs pour son éclectisme et sa classe », a expliqué Shane Ryan, Président

de Castleton Lyons, propriétaire du cheval. En attendant, Gio Ponti sera revu

en piste en 2010.

Emmanuel de Seroux : « Gio Ponti fut le meilleur mâle de

gazon de l’année. Sa victoire dans l’Arlington Million ne laisse aucun doute.

Il aurait mérité de figurer comme choix possible pour le titre de Cheval de

l’année. Il aurait fini troisième, mais méritait d’être mentionné. Toutes les

autres catégories avaient trois figurants… »

 

Eclipse

Award – Pouliche de 2ans

SHE BE WILD

(Offlee

Wild & Trappings, par Seeking the Gold) Principales victoires : Breeders’

Cup Juvenile Fillies (Gr1), Arlington-Washington Lassie (Gr3).

L’avis du TDN : She Be Wild s’est complètement rachetée dans

le Breeders’ Cup, après avoir échoué dans les Alcibiade Stakes (Gr1). Elle

apporte un deuxième Eclipse Award dans la catégorie des meilleures pouliches à

son mentor Wayne Catalano, entraîneur de Dreaming of Anna, élue en 2006.

Emmanuel de Seroux : « She Be Wild est une toute petite

pouliche, qui n’impressionne pas à première vue, mais elle a une superbe action

et un cœur énorme. Elle mérite donc amplement son Award. »

 

Eclipse Award – Poulain de 2ans

LOOKIN AT

LUCKY

(Smart

Strike & Private Feeling, par Belong to Me)

Principales

victoires : Best Pal Stakes (Gr2), Del Mar Futurity (Gr1), Norfolk Stakes

(Gr1), Cashcall Futurity (Gr1).

L’avis du TDN : Sans son échec dans le Breeders’ Cup

Juvenile (Gr1) où il a fini fort pour échouer de peu face à Vale of York

(Invincible Spirit), Lookin at Lucky serait invaincu en six courses. C’est

pourquoi le pensionnaire de Bob Baffert a été nommé poulain de l’année avec 209

voix contre 27 pour Vale of York. C’est la troisième fois que Bob Baffert

entraîne le meilleur poulain de 2ans américain après les récompenses de

Vindication (Seattle Slew) en 2002 et Midshipman (Unbridled’s Song) l’an passé.

Emmanuel de Seroux : « Lookin at Lucky fut le meilleur mâle de 2ans sur l’ensemble

de ses performances. C’est un choix logique. »

 

Eclipse Award – Femelle sprinter

INFORMED DECISION

(Monarchos & Palangana, par His Majesty)

Principales

victoires : Breeders’ Cup Filly and Mare Sprint (Gr1), Madison Stakes (Gr1),

Distaff Stakes (Gr1), Chicago Handicap (Gr3), Presque Isle Downs Masters (Gr3),

America Stakes (Gr2). L’avis du TDN : La victoire d’Informed Decision

dans le Breeders’ Cup Filly and Mare Sprint lui a permis de souffler le titre à

Ventura (Chester House). Une nouvelle fois, un Eclipse Award s’est joué sur une

course du Breeders’ Cup. La pensionnaire de Jonathan Sheppard sera revue en

2010.

Emmanuel de Seroux : « Une décision logique. »

 

Eclipse Award – Sprinter

KODIAK KOWBOY

(Posse & Kokadrie, par Coronado’s Quest)

Principales victoires en 2009 : Carter Handicap (Gr1),

Vosburgh Stakes (Gr1), Cigar Mile (Gr1).

L’avis du TDN : Kodiak Kowboy est l’exception qui confirme

la règle : il a évité le Breeders’ Cup, ce qui ne l’a pas empêché d’obtenir un

“Award”. Il n’a pas été le cheval d’une seule course car il a montré tout au

long de la saison qu’il faisait partie de l’élite des sprinters de vitesse.

Dans les votes, il précède Zensational (Unbridled’s Song) et Dancing in Silks

(Black Minnaloushe) avec 118 voix.

Emmanuel de Seroux : « Là encore, c’est l’effet “ Côte Est”.

Je pense que Zensational aurait dû être le premier choix, bien qu’ayant déçu

dans le Breeders’ Cup Sprint. »

 

Eclipse Award – Éleveur

JUDDMONTE FARMS

C’est la sixième fois que Juddmonte Farms remporte l’Award

des éleveurs. Il l’avait déjà fait sienne en 1995, 2001, 2002, 2003 et 2009. «

Nous avons réalisé une superbe année avec Ventura, Midday, Champs Élysées, a

expliqué Garrett O’Rourke, racing manager de Juddmonte aux États Unis, au TDN.

Nous avons aussi connu une grande tristesse avec la perte de Bobby Frankel. »

Ventura a remporté le Woodbine Mile (Gr1) face aux mâles, Midday a enlevé le

Breeders’ Cup Filly and Mare Turf (Gr1) et Champs Élysées      (Danehill)        a          lui        gagné  le            Canadian

International (Gr1). Juddmonte Farms a également fini troisième pour l’Eclipse

Award des propriétaires avec 40 voix, derrière Jerry et Ann Moss (56 voix).

Emmanuel de Seroux : « Un choix logique. »

 

Eclipse Award – Propriétaire

GODOLPHIN RACING

2009 a marqué le renouveau de la casaque Godolphin en

Europe, mais aussi aux ÉtatsUnis où elle a brillé dans neuf épreuves de Gr1.

Logiquement, elle obtient son premier “Award” chez les propriétaires. La lutte

a toutefois été serrée puisqu’elle possède seulement cinq voix d’avance sur les

époux Moss. Parmi les bons éléments de la casaque bleue outre-Atlantique, il y

a Music Note (A.P. Indy), lauréate des Ballerina Stakes (Gr1) et des Beldame

Stakes

(Gr1), Seventh Street (Street Cry), gagnante de l’Apple

Blossom Handicap (Gr1) et du Go For Wand Handicap (Gr1), ainsi que Gayego

(Gilded Time), vainqueur de l’Ancient Title Stakes (Gr1) et quatrième du

Breeders’ Cup Sprint (Gr1).

Emmanuel de Seroux : « Encore les votes de la Côte Est ! Je

pense que les Moss auraient mérité le titre. Ils ont une écurie réduite en

nombre et ont conduit admirablement la carrière de Zenyatta. »

 

Eclipse Award – Entraîneur

STEVE ASMUSSEN

Pour la troisième année consécutive, Steve Asmussen rafle

l’Eclipse Award chez les entraîneurs. Un titre qu’il doit une nouvelle fois à

un cheval de Jess Jakson : Rachel Alexandra (Medaglia d’Oro), Cheval de l’année

aux EtatsUnis, comme Curlin (Smart Strike) en

2007 et 2008. Ce hat trick permet à l’entraîneur américain

de rejoindre dans l’histoire des entraîneurs des noms aussi prestigieux que D.

Wayne Lukas et Bob Baffert. Emmanuel de Seroux : « Pourquoi voter? Certes,

Steve Asmussen est l’entraîneur tête de liste, mais grâce à d’innombrables

chevaux éparpillés dans tous les États-Unis. Il a hérité de Rachel Alexandra

après les Oaks, sa meilleure course.Selon moi, John Shirreffs méritait cet

Eclipse Award. C’est un artiste. Non seulement il a façonné la remarquable

carrière de Zenyatta, invaincue en 14 sorties, mais il a également gagné le

Breeders’ Cup Ladies Classic avec Life Is Sweet. Plus important encore, c’est

un entraîneur “propre”, qui n’a jamais eu la moindre suspension pour usage de

produits interdits, un phénomène rare aux États-Unis. Les votants ont perdu

l’occasion de faire passer un message important. »

 

 

Eclipse Award – Jockey

JULIEN LEPAROUX

Après avoir reçu l’Award du meilleur apprenti en 2006 avec 403

victoires, Julien Leparoux a cette fois remporté l’Eclipse Award du meilleur

jockey. Battu par Garett Gomez en termes de gains pour la saison 2009, le

jockey français a néanmoins fait la différence sur le plan des votes puisqu’il

a obtenu 122 voix favorables contre 46 à Garett Gomez. En 2009, il a enlevé dix

Gr1, dont trois épreuves du Breeders’ Cup. Il a également réussi une superbe

passe de trois dans les Groupes lors du week-end du Kentucky Derby (Gr1) avec Informed

Decision (Monarchos), lauréate du Humana Distaff Stakes (Gr1), Einstein (Spend

a Buck), gagnant du Woodford Reserve Classic (Gr1), et Accredit (E Dubai),

vainqueur des Churchill Downs Stakes (Gr2). Emmanuel de Seroux : « Voilà un Award

amplement mérité ! Julien Leparoux est un excellent jockey qui a un grand sens

du train, monte avec intelligence et beaucoup de finesse. Il est très apprécié

ici. »

 

Eclipse Award – Apprenti Jockey

CHRISTIAN SANTIAGO REYES

Emmanuel de Seroux : « Christian Reyes s’annonce comme un

grand jockey à venir. »    •