Rubi ball pose ses jalons en vue du grand prix

Autres informations / 05.01.2010

Rubi ball pose ses jalons en vue du grand prix

PAU,

MARDI

RUBI

BALL POSE SES JALONS EN VUE DU GRAND PRIX

Leader

de sa génération sur les gros obstacles au printemps 2009, Rubi Ball (Network) fait une

semi-rentrée à l’occasion du Prix Renaud du Vivier (L), la course préparatoire

au Grand Prix de Pau (Gr3). Vainqueur du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), Rubi

Ball est le concurrent de classe du lot ce qui lui vaudra, à 5ans, de porter le

top-weight de 70 kilos. Son entraîneur, Jacques Ortet, pense depuis longtemps

au Grand Prix palois pour Rubi Ball. Il le pense même capable de réussir dans

le Nakayama Grand Jump (Gr1), au Japon. Mais avant cela, il va retrouver

l’hippodrome du Pont-Long, sur lequel il serait invaincu, s’il n’avait glissé à

la réception du dernier obstacle dans le Prix Antoine de Palaminy (L).

Maniable, courageux et régulier, le cheval de la famille Papot devrait terminer

dans les deux premiers pour envisager ensuite la victoire le 24 janvier.

MISERABLE S’ESSAIE A PAU

Lauréat

en 2008 du Prix Congress (Gr2), Misérable

(Discover d’Auteuil) n’a pas accompli la saison escomptée en 2009,

malgré ses trois places de Groupe. Le protégé de Marie-Laëtitia Mortier reste

sur une quatrième place dans le Prix Morgex (Gr3) et va découvrir l’hippodrome

de Pau. Même s’il a déjà réussi sur un tracé corde à droite, au Pin-au-Haras,

Misérable est plus à son affaire à main gauche. Et il a besoin d’un terrain

lourd qu’il ne trouvera sans doute pas au Pont-Long. Le changement de piste

peut, cependant, l’aider à retrouver ses sensations.

NIVITT REMET SON TITRE EN JEU

Tenant

du titre de ce “Renaud du Vivier” palois, Nivitt (Port Lyautey) n’a couru qu’à deux reprises l’an passé et

son entraîneur lui avait évité de courir dans le Grand Prix de Pau. Bien sûr,

il  a préservé son pensionnaire qui a

connu des soucis de santé. Ainsi a-t-il été absent pendant plus de deux ans. À

Pau, il ne compte que de bons résultats et devrait en toute logique jouer un

rôle intéressant ce mardi.

TTINO TINO, UN BON CHEVAL QUI SE RETROUVE

Tino Tino (Epaphos) est un sujet de classe. À

3ans, il s’était classé troisième de Don

Lino (Trempolino) et Othermix (Linamix)

pour ses débuts en obstacle dans le Prix Rush. Il avait remporté le Prix

Champaubert, une bonne épreuve à Auteuil pour les jeunes chevaux. Après deux

ans et demi d’absence, il a fait sa rentrée à l’automne 2009 et a peaufiné sa

forme dernièrement sur le steeple palois, fournissant une très bonne valeur.

Progressivement, il retrouve son véritable niveau.