San martin, le passage de 2ans à 3ans pour faire la différence

Autres informations / 16.01.2010

San martin, le passage de 2ans à 3ans pour faire la différence

PARTANTS  

CAGNES-SUR-MER, Samedi

Prix de Menton (F)

 

Après avoir pris deux deuxièmes places en autant de sorties,

San Martin (Oasis Dream) revient en piste en ce début d’année de 3ans pour

accrocher une victoire à son palmarès. Dans cette quête, le protégé de

Jean-Claude Rouget est jusqu’alors toujours tombé sur meilleur que lui. Après

de bons débuts à Bordeaux derrière Tenacious Spring (Tertullian), qui a gagné

ensuite une « B », puis sur le sable de Pau, battu de trois longueurs par Vive

le Sud (Martaline), un cheval régulier que l’on n’a pas encore revu cette

année, c’est sur la piste synthétique cagnoise qu’il va tenter de relever ce

défi.

 

La famille de Wagon Master

Élevé au Haras d’Etreham, San Martin est issu d’une belle

lignée maternelle. Sa deuxième mère, Sunny Flower (Dom Racine), a produit le

très bon Wagon Master (Rainbow Quest), triple gagnant de Groupes en Angleterre

et troisième des « King George » (Gr1) remportés par King’s Theatre. Suédoise

(Kris), la mère de San Martin, a quant à elle donné Ballast (Desert Prince),

lauréat de deux Gr3 aux États-Unis.

 

Les deux atouts de Didier Prod’homme

Didier Prod’homme est bien armé avec A Fong (Dr Fong – la

nouvelle recrue du Thenney) et Bubble Zack (Muhtathir). Le premier reste sur

une bonne cinquième place derrière des chevaux expérimentés pour ses débuts en

compétition fin octobre à Deauville. Le second s’est exprimé avec sérieux à

Longchamp et Saint-Cloud, et compte déjà quatre sorties. Il est le choix

d’Antony Cardine, le premier jockey de l’écurie.

 

At Least attend son heure

Avec une régularité de métronome, At Least (Miesque’s Son)

s’engage dans son dixième combat. Toujours à l’arrivée de ses courses, le

pensionnaire de Robert Collet mérite d’ouvrir son palmarès et reste sur deux

bonnes tentatives sur le sable deauvillais.