Sound of summer, des “marettes” à cagnes

Autres informations / 17.01.2010

Sound of summer, des “marettes” à cagnes

CAGNES-SUR-MER, Samedi

Prix de Carnolès (F)

31% des partantes du Prix des Marettes (F) depuis 1995 deviennent

black type. Il est donc évident que l’on ne débute pas n’importe qui dans cette

épreuve à Deauville. Et c’était le cas pour Sound of Summer (Fusaichi Pegasus),

entraînée par Jean-Claude Rouget et qui avait terminé non placée le 7 août. Pas

revue en compétition depuis, elle n’en a pas moins pris les devants dans le

Prix de Carnolès (F) pour s’imposer, résistant d’extrême justesse au retour de

la favorite, Serva Padrona (Statue of Liberty). Sound of Summer succède au

palmarès de cette épreuve à Villa Molitor (Muhtathir), lauréate ensuite du Prix

Policeman (L) sur cette piste. Après la course, JeanClaude Rouget, disait aux

journalistes sur place : « Elle galopait un peu, alors j’avais choisi de la

débuter dans le Prix des Marettes. Mais elle a eu des soucis de santé après

cette course, raison de son long arrêt. C’est d’ailleurs aussi peut-être une

explication à sa performance de Deauville. Elle est très regardante, c’est

pourquoi elle a un port de tête assez haut. »

Bien que battue, Serva Padrona a montré qu’elle avait

largement les moyens de gagner sa course prochainement. Elle aurait d’ailleurs

certainement pu s’imposer si elle avait eu l’ouverture plus tôt.

 

La sœur de Brooklyn Boy

Fille de Fusaichi Pegasus, Sound of Summer était faite pour

réussir sur le sable. Sa famille maternelle est bien connue par Jean-Claude

Rouget, qui a eu l’occasion d’entraîner Moon Queen (Sadler’s Wells), mère de

Sound of Summer. Elle défendait en début de carrière la casaque de Michael

Tabor, avant de passer sous les couleurs Allen. Elle a remporté en France le

Prix de Royallieu (Gr2) en 2001. Au haras, elle a donné le bon Brooklyn Boy

(Gone West), lauréat en 2006 du Prix de Crèvecœur (F) et qui tenta sa chance

l’année suivante dans le Jockey Club (Gr1), y terminant neuvième.