Tous nos voeux... et 4279 fois merci !

Autres informations / 05.01.2010

Tous nos voeux... et 4279 fois merci !

En ce 5

janvier, je vous souhaite, au nom de toute l’équipe de JDG, une excellente

année 2010. Je tiens aussi à vous remercier pour votre confiance. JDG compte

désormais 4279 abonnés actifs. J’entends par “abonnés actifs” des abonnés qui

reçoivent ET lisent JDG.

À l’échelle de notre pays et de notre communauté, c’est tout simplement

formidable.

Merci aussi

pour les messages d’encouragement que vous nous adressez régulièrement : alors

que JDG entre dans sa troisième année, nous sommes fiers et heureux de travailler

à votre service. 2010 va être une année cruciale pour les courses et l’élevage

français.

Ce qui nous

attend, avec l’ouverture du marché des jeux en ligne, est à la mesure des plus

grands combats qui ont jalonné ces dernières décennies.

 Celui de la lente réforme de notre

Institution, à partir du début des années 1980, qui a conduit à la fusion en

France Galop. Celui du redéveloppement de notre financement, à la fin des

années 1990, sous la férule de Bertrand Bélinguier au PMU, qui a fait de la France

une des nations hippiques les plus riches du monde. Philippe Germond, le

nouveau président du PMU, a fait des choix stratégiques majeurs qui semblent

les bons, dont les plus récents sont les accords avec Paddy Power et la

Fédération française de football.

 Nous avons tous des raisons d’avoir peur, non

pas parce que le PMU serait mal préparé, mais parce que notre univers ne sera

plus jamais le même.

C’est, en soi,

un motif d’inquiétude mais, comme l’on dit chez les parachutistes : “Qui ose

gagne !” Alors osons, et gagnons. Sur le plan de l’élevage et de la

compétition, les victoires n’ont pas manqué en 2009. On pense bien sûr aux

succès de nos chevaux français à l’étranger, notamment à ceux de Goldikova, Vision d’État, Sahpresa, Special

Duty, etc.

Il faut leur

ajouter ceux de l’élevage français : n’est-ce pas, Mon Môme ? N’est-ce pas, “Monsieur” Kauto Star ? Et tant d’autres. Au rang des succès, il faut

aussi saluer les nouveaux bons résultats de nos ventes. Arqana ne cesse de

croître, malgré un contexte économique mondial catastrophique. Or la reprise

économique est annoncée pour cette année...

Dans un

établissement Élie de Brignac refait à neuf, les prochaines ventes

deauvillaises d’août seront très attendues. Enfin, et je veux le ranger parmi

les succès tricolores de cette fin d’année 2009, une des plus heureuses

surprises a été l’arrivée de nombreux bons étalons sur notre sol. Voici une

nouvelle raison d’espérer et de rêver.

Mayeul

CAIRE