Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Binocular et punchestowns survolent leur préparatoire à cheltenham mais laissent planer le doute

Autres informations / 07.02.2010

Binocular et punchestowns survolent leur préparatoire à cheltenham mais laissent planer le doute

Une fois n’est pas coutume : deux “FR” ont défrayé la

chronique ce samedi à Sandown, lors d’une réunion préparatoire au Festival de

Cheltenham. Punchetowns (Morespeed) d’un côté et Binocular (Enrique) de l’autre

ont littéralement survolé les débats après avoir été installé archi-favoris.

Ils avaient d’ailleurs fait le vide autour d’eux car Binocular, qui était à

Sandown pour une remise en confiance après un début de saison mitigé, a

concouru face à deux chevaux seulement dans une Listed, un niveau loin du sien.

Évidemment, il n’en a fait qu’une bouchée et évidemment, il reste en haut de

l’affiche du Champion Hurdle (Gr1), en mars, mais son jockey, Tony McCoy a émis

une grande réserve : le cheval ne serait pas celui qu’il était la saison dernière.

« Pour une raison que j’ignore, j’ai l’impression que Binocular n’est pas

revenu à son niveau de l’an dernier, a-t-il déclaré au Racing Post. Je suppose

que nous pourrions vous dire aujourd’hui qu’il a gagné, qu’il va encore

progressé et qu’il préféra le parcours de Cheltenham, mais je pense surtout

qu’il n’est plus vraiment lui-même. L’an dernier, je pensais vraiment qu’il gagnerait

le Champion Hurdle (3e, ndlr), mais il n’a pas pu le faire.

Cette saison, sa forme n’est pas aussi bonne. Il ne m’a pas

donné la même impression. Cependant, son entraîneur sait être prêt pour

Cheltenham et je pense toujours que Binocular a un rôle à jouer dans la course.

» L’élève d’Elie Lellouche n’a pas non plus ravi son entraîneur, Nicky

Henderson, qui estime tout de même que le cheval a progressé par rapport à sa

rentrée.

 

Nicky Henderson est aussi l’entraîneur de Punchestowns,

élevé par Gérard Ferté, qui évoluait au niveau Gr1 ce samedi. Malgré un

déroulement de course très défavorable, il s’est imposé avec facilité. Il reste

le favori du RSA Chase (Gr1) pour le Festival car dans cette épreuve,

Punchestowns a réellement fait “un truc”. Pour sa deuxième sortie sur le

steeple seulement, il a su trouvé les ressources nécessaires pour surpasser les

difficultés. L’animateur de la course, Tchico Polos (Sassanian), un autre “FR”,

a imprimé bon train et dans la ligne d’en face il a accéléré sèchement. Barry

Geraghty, partenaire de Punchestowns, a dû sortir le cheval de son train et

celui-ci a commis une grosse faute. Se retrouver à terre était d’ailleurs

l’unique obstacle entre Punchestowns et la victoire. Et il a pu rester debout

et son jockey s’est ensuite montré plus patient. Il a refait le terrain perdu

petit à petit pour finalement prendre l’avantage simplement sur le dernier

obstacle et s’envoler sur le plat, sans effort. Pour Barry Geraghty, cette

faute serait un moindre mal pour un grand bien : « Le fait qu’il ait fauté lui

a appris un peu plus son métier », a-til expliqué au Racing Post. Nicky

Henderson se montrait également optimiste, mais laissait planer quelques doutes

: « Il s’est peut-être fait un peu peur. Il est possible que je le recoure une

fois avant Cheltenham à cause de cela, mais ce n’est pas une obligation. C’est

un grand cheval que je travaille beaucoup à la maison. » Punchestowns comme

Binocular restent de très belles chances de victoires françaises à Cheltenham.

 

Leur parcours en France

Ces deux sauteurs ont débuté leur carrière en France avant

d’être exportés. Punchestwons a couru à 3ans et à 4ans sous l’entraînement de

Philippe Chemin, en plat uniquement. Il a remporté deux courses pour AQPS avant

de prendre la deuxième place d’une épreuve très convoitée, le Prix des Buveurs

d’Air derrière un certain Portal’s Toy (Go     

Between), récemment deuxième de la Grande Course de Haies d’Auteuil derrière Questarabad

(Astarabad). Binocular est resté à 2 et 3ans en France dans les boxes de son

éleveur, Elie Lellouche. Il a remporté ses          

deux premières courses avant de se placer à deux reprises au niveau Listed l’année

suivante.