Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Corine barande-barbe : « cirrus des aigles devrait courir le prix de la riviera »

Autres informations / 09.02.2010

Corine barande-barbe : « cirrus des aigles devrait courir le prix de la riviera »

 Cirrus des Aigles

(Even Top) va retrouver la piste de son premier succès dimanche à

Cagnes-sur-Mer, à l’occasion du Prix de la Riviera (L). Le champion de Corine

BarandeBarbe n’a pas été revu en piste depuis sa bonne cinquième place dans le

Hong Kong Vase (Gr1) le 13 décembre dernier. Nous en avons profité pour faire

le point sur l’état de forme du champion et de son prochain objectif dubaïote

du 27 mars.

 

Jour de Galop.– Ce week-end a été annoncé le retour à la

compétition de Cirrus des Aigles à Cagnes-sur-Mer dans la “Riviera” ou le

“Grand Prix”. Pourquoi avoir finalement choisi la première option ?

Corine Barande-Barbe– Il est parti lundi pour la Côte d’Azur

et devrait courir le Prix de la Riviera (L) dimanche. C’est vrai que nous

avions pensé un temps au Grand Prix qui se dispute à la fin du mois, mais c’est

une épreuve sur le gazon qui risque d’être pénible. Comme il fait très bien

Cagnes-sur-Mer, les pistes synthétiques et la distance de 2.000m, c’est

l’engagement qui nous semble le plus approprié.

Alors bien sûr il va manquer de travail car c’est avant

toute chose une reprise de contact avec la compétition.

 

Qu’est-ce qui vous a motivé à l’engager sur la Côte d’Azur ?

Les conditions de course. Pour faire une rentrée, c’est

idéal. C’est à un mois et demi de son objectif dubaïote et le programme des

courses parisiennes ne permet pas de préparer à la grande réunion de Meydan.

Actuellement, il est même difficile de bien travailler à Chantilly, les

conditions météorologiques ne sont pas clémentes, ce qui est normal en hiver. À

Cagnes-sur-Mer ils ont même créé des épreuves supplémentaires sur le sable et

je ne serais pas étonnée d’apprendre que cela soit fait pour préparer à Dubaï.          

 

 

Il  est  déjà 

engagé  dans  trois épreuves : Dubai Sheema Classic, World

Cup et Duty Free. Le choix de son engagement à Cagnes-sur-Mer peut-il être un

indicateur sur sa participation à l’une de ces trois courses ?

Tout dépendra des invitations. C’est un cheval assez

polyvalent alors on verra aussi en fonction de l’opposition. S’il pouvait être

invité dans le Dubai World Cup, ça serait un engagement intéressant. La ligne

droite de la piste en sable est très longue et par conséquent, elle exige un

minimum de tenue, ce qui ne va pas pour le desservir. On n’a pas encore vu

beaucoup de courses sur le gazon alors pour l’instant j’ai une préférence pour

le sable.

 

« Il va passer une petite semaine au soleil sur la Côte

d’Azur pour une bonne reprise de contact où on n’envisage pas d’être battu ! »

 

Comment se porte-t-il depuis son expédition à Hongkong ?

A-t-il bien voyagé ?

Il est rentré en pleine forme, au bout de deux jours il

était complètement remis. On avait décidé de le laisser au repos après Hongkong

et je voulais l’avoir sous les yeux.

Le plein hiver est un bon moment pour se reposer et je fais

toujours très attention au rythme naturel des choses. Le matin il est assez

allant, il a envie d’aller de l’avant, de retrouver la compétition. Mais ça ne

sert à rien d’être prêt trois mois avant un objectif alors on y va

progressivement. Quand on vise quelque chose il faut être prêt seulement le

jour “J”. C’est pourquoi il va passer une petite semaine au soleil sur la Côte

d’Azur pour une bonne reprise de contact où on n’envisage pas d’être battu !

 

Pourquoi faire une rentrée à Cagnes plutôt que dans les

préparatoires à Meydan ?

Tout simplement parce que je ne voulais pas le déplacer trop

tôt. Il fera le déplacement pour une seule course en arrivant deux semaines

avant sur place, comme il l’a fait pour Hongkong. Là-bas, tout s’est bien passé

mis à part la course où il n’a pas bénéficié du meilleur des parcours avec un

numéro de corde défavorable. Il a toutefois parfaitement tenu son rang et a été

une nouvelle fois très courageux, finissant à une longueur de la lauréate. ¦