Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Keeping gold ou la génération dorée de guy cherel

Autres informations / 10.02.2010

Keeping gold ou la génération dorée de guy cherel

 

PAU, Mardi – Prix de l’Adour

Rares sont les chevaux de 4ans de Guy Cherel qui n’ont pas

gagné lors du meeting palois. Keeping Gold (Goldneyev) faisait partie de ces

exceptions jusqu’au passage du poteau du Prix de l’Adour. Pour sa quatrième

course de l’hiver, elle a finalement trouvé le chemin du succès en dominant

nettement ses adversaires.

« C’est un très bon cheval qui a un trop grand braquet pour

cet hippodrome, nous a confié Guy Cherel. Elle sera donc certainement beaucoup

mieux à Auteuil, en tout cas, j’y crois. Pour cette raison, elle ne va pas se

diriger vers le Prix Antoine de Palaminy (L) et sera revue directement à Paris

». Sur la vingtaine de 4ans présentés par l’entraîneur mansonnien, dix ont

passé le poteau en tête et deux d’entre eux ont même réédité leur performance.

Dans le Prix de l’Adour, Keeping Gold a longtemps patienté avant de se

rapprocher en face. Elle a ensuite sauté la dernière haie sur la même ligne que

Marvaline (Martaline) et l’a dominée sur le plat. Cette dernière n’a pas à

rougir de sa performance, et pourrait s’orienter vers le Grand Steeple des 4 Ans

de Pau, comme nous l’a confié son entraîneur, Jérôme Follain : « J’y ai cru un

instant mais elle s’est retrouvée toute seule après la dernière haie et a un

peu flotté sur le plat. On ne sait pas encore si on va courir le “Palaminy”,

c’est la pouliche qui nous le dira si elle récupère bien. »                  

 

Performance en dents de scie de Sagarou

Installé            favori  de la course, Sagarou (Ungaro) n’a pu faire

mieux que troisième. Le protégé de Jacques Ortet courait à seulement dix jours d’intervalle

et a commencé à “reculer” dans la ligne d’en face puis à perdre pied dans le

dernier virage. À ce stade de la compétition, ses chances de participer à

l’arrivée étaient quasiment nulles. Pourtant, le représentant de l’Écurie

Formen s’est       ressaisi après le saut

de l’ultime obstacle pour s’emparer de la troisième place devant l’animateur de

la première heure Simple Désir (Ballingarry).

 

Keeping Gold, le papier maternel de Batman Senora

Keeping Gold a été élevée et entraînée par Guy Cherel. Elle

courait sa première course sous les couleurs de Gilbert Lenzi. Elle est née de

Kenza du Charmil (Dom Damien), une jument déjà entraînée par Guy Cherel, qui a

couru quatre fois en obstacle à Paris pour trois troisièmes places à 3ans.

Cette dernière est la sœur du champion Batman Senora (Chamberlin), lauréat du

Prix La Haye-Jousselin(Gr1) et deuxième des Grands Steeple-Chases de Paris

(Gr1) de Line Marine (Agent Bleu) et El Paso III(Video Rock).

Keeping Gold est une sœur de Barramundi (Lyphard’s Wish),

troisième du Prix Orcada (Gr3) – remporté par Cyrlight (Saint Cyrien) – sous

l’entraînement de Guy Cherel.

Keeping Gold est donc issue d’une longue lignée de sauteurs

dont la troisième mère, Tzara (Night and Day), a donné Vaquero (Air du Nord),

un vainqueur du Grand Steeple-Chase de Pau, de la Grande Course de Haies de

Merano et du Grand Steeple-Chase de Milan sous la férule de Jacques Ortet.