Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Kriss william inflige un k.o. à ses rivaux

Autres informations / 22.02.2010

Kriss william inflige un k.o. à ses rivaux

Pau, dimanche. Kriss William (Califet) n’a pas été tendre

avec ses adversaires. Propulsé en tête dès le lâcher des élastiques, il a

laissé faire une sorte de sélection naturelle : le plus fort s’est imposé. Et,

malgré une faute à la douve, comme Rubi Ball (Network) dans le Grand Prix de

Pau (Gr3), Kriss William est reparti pour être couronné meilleur steeple-chaser

de 4ans du meeting palois 2009/2010. Le partenaire de Bertrand Thélier a gagné

avec dix longueurs d’avance mais « il y aurait pu avoir loin » sans sa fameuse

faute, comme nous l’a avoué son jockey. « J’avais un peu peur du poids avant la

course, mais il gagne facilement, nous a déclaré son entraîneur, Guy Cherel.

Les fautes qu’il a pu faire ne sont pas dues à la fatigue. Il se néglige, tout

simplement. Je suis content du travail accompli. On n’est pas pressé avec lui

et nous allons voir ce que nous allons faire prochainement. Il devrait

maintenant être revu à Auteuil. » Kriss William s’était promené lors de ses

précédentes sorties. Il s’était imposé de quinze longueurs dans le Prix de

Peyrehorade, puis de dix dans le Prix Jean Bernadotte. Le pensionnaire de Guy

Cherel doit maintenant réaliser le plus dur : confirmer à Auteuil. Mais son

abattage et sa classe doivent lui permettre de se distinguer dans les Groupes

parisiens.

 

Net Lovely, à revoir

Bonne pouliche, Net Lovely (Network) a tracé un parcours

prometteur. La protégée d’Emmanuel Clayeux semblait capable de suivre Kriss

William dans la ligne droite quand elle est tombée à la réception de la douve.

Elle mérite donc d’être revue.

 

Un “Califet” de qualité

Élevé par C. Tanguy et Mme A. Baillif, Kriss William est un

nouveau produit de Califet (Freedom Cry), exploité avec succès par Guy Cherel.

L’an dernier, avec des produits de son ancien pensionnaire, quatrième du Prix

de l’Arc de Triomphe (Gr1) 2002, l’entraîneur mansonnien avait mis sur orbite

Temple Lord et Sway, les deux meilleurs 3ans sur les haies

d’Auteuil au premier semestre, mais aussi l’estimé Surfing, vainqueur du Prix

Finot (L). Kriss William est le troisième produit de sa mère, Pretty William

(Bojador), et son premier gagnant. Elle a couru plus de soixante fois pour deux

victoires “à réclamer” et trente et une places.