Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

L’avenir en rose de saying again

Autres informations / 22.02.2010

L’avenir en rose de saying again

L’avenir de Saying Again (Califet) s’annonce brillant. La

deuxième victoire qu’il a obtenue sur les balais palois nous l’a confirmé. Ce «

gros potentiel » dont nous parlait son entraîneur Guy Cherel lors d’un

entretien, Saying Again ne cesse d’en dévoiler une partie à chacune de ses

sorties. Installé en tête comme lors de son dernier succès, il a dû s’employer

un peu sur un terrain très profond, mais a réussi à contenir sûrement l’attaque

de Sanjaka de Thaix (Dom Alco), encore un peu vert. « C’est un très bon cheval,

un cheval de classe, nous a déclaré Guy Cherel. Le terrain ne l’a pas aidé et

il était un peu perdu. C’est un gros sauteur qui va bien faire le steeple et

qui est courageux.

Mais pour le moment, il fait ses classes en haies. » Le

poulain d’Ottavia Roffi-Urano (casaque rose) devrait maintenant s’orienter vers

Auteuil.

Très régulière depuis ses débuts, la grande Nadiya de la

Vega (Lost World) a menacé jusqu’au bout Sanjaka de Thaix pour l’obtention du

premier accessit. Elle termine troisième mais sa ligne avec la plaisante Magic

Poline (Trempolino) et sa façon de courir devrait lui permettre de se

distinguer en région parisienne.

 

Saying Again, né pour (bien) sauter

Élevé par Guy et Emmanuel Cherel, Saying Again possède un

véritable pedigree de sauteur. Déjà entraîné par Guy Cherel, sa mère, Débandade

(Le Pontet), a été une bonne jument d’obstacle, gagnant un prix de série sur

les “gros” d’Auteuil.

Au haras, elle a donné neuf produits, dont huit ont gagné

parmi lesquels : Ladalko (Kadalko), lauréat de Gr2, deuxième de Gr1

outre-Manche et tombeur de Mon Môme (Passing Sale) dans un Gr3 à Warwick en

2007, avant que ce dernier ne remporte l’an dernier le Grand National de

Liverpool (Gr3) ; Nassora (Assessor), deux fois placée de Listed, Oumeyade

(Smadoun), troisième de Gr2 ; et Rochdale (Video Rock), cinquième du Prix

Renaud du Vivier (Gr1) et récente lauréate à Pau.

Très attaché à Califet (Freedom Cry) qu’il a eu sous sa

responsabilité, Guy Cherel a logiquement choisi cet étalon pour sa poulinière.

Et une nouvelle fois, cela lui a réussi après les belles victoires de Surfing,

Sway et Temple Lord.