Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le développement mondial de sportech menace-t-il la france ?

Autres informations / 01.02.2010

Le développement mondial de sportech menace-t-il la france ?

Les acteurs de ce Monopoly

Qu’est-ce que Sportech ? C’est une grande et ancienne

société anglaise, basée à Liverpool, qui est leader incontesté sur le marché

britannique des paris sur le football en pari mutuel, ce que les anglais

baptisent le “football pool”, qu’elle a créé. Or ce week-end, Sportech, qui est

cotée en bourse, a annoncé son intérêt et donc son entrée dans les paris

hippiques en pari mutuel. Et pour matérialiser ce nouveau développement,

Sportech s’est portée acquéreur de l’américain SGR, Scientific Games Racing,

pour une somme de l’ordre de 83 millions de dollars.

S.G.R., qui est s’est construit sur l’ancienne Société

Autotote, détient la technologie ainsi que les machines nécessaires au pari

mutuel, on line et en “dur”, c’est-à-dire l’off-track betting ou pari hors

hippodrome. Cette fusionacquisition annonce la création, selon ses promoteurs,

d’un grand groupe appelé à devenir dominant sur le marché du pari mutuel

sportif (football et courses) en Europe, aux États-Unis et dans le reste du

monde.

 

Des défenseurs offensifs du pari mutuel

La création de ce géant du pari mutuel, au sein même du pays

du bookmaking, en dit long sur l’aspect significatif de ce développement qui ne

peut laisser le PMU indifférent. D’autant que le nouveau groupe a clairement

indiqué que l’acquisition de S.G.R. lui permettait d’envisager, sur le plan

technique et capitalistique, la prise de contrôle du “Tote anglais” (le petit

frère anglais du PMU) dès que cette entité sera à nouveau sur le marché, ce qui

ne saurait tarder. Rappelons que Sportech a fait aussi son entrée sur le marché

indien grâce à une joint-venture avec la marque de jeux indienne Playwin. Or

Playwin est un partenaire idéal car il est déjà leader sur le marché des jeux

en ligne indien, et bénéficie de la pénétration de sa marque dans ce pays

émergent au grand potentiel en matière de jeux sportifs et autres. Ce

partenariat offre à Sportech une bonne plateforme pour lancer des produits de

jeux basés sur les sports et les courses populaires en Inde.

Cette opération de grande envergure entre l’Anglais Sportech

et l’Américain S.G.R. a donné lieu à des échanges d’action, un versement

liquide et une augmentation de capital mis en oeuvre par la Bank of Scotland.

Mais, fait significatif de ces grandes manœuvres, Playtech et le vieux

bookmaker William Hill ont décidé de se joindre à ce nouveau conglomérat en

prenant 10% du capital de l’ensemble.

En qui concerne le management du nouveau vaisseau, Playtech

aura un représentant au conseil de Sportech, et

S.G.R. verra son président, Brooks Pierce, devenir directeur

exécutif de Sportech, une place de directeur non exécutif étant réservée à

Lorne Weil, le chairman de S.G.R. et ancien patron d’Autotote.

 

Pénétrer le marché européen et mondial

Les déclarations des responsables sont à la hauteur de cette

opération décisive pour les paris à l’échelle mondiale. Piers Pottinger,

Président de Sportech, a déclaré : « C’est une opération qui révolutionne

Sportech dont le champ d’action s’élargit et devient totalement international

». Le C.E.O. de Sportech, Ian Penrose, a rajouté : « Cette acquisition

significative permet de fusionner deux grandes sociétés complémentaires qui

vont constituer une seule plateforme de distribution de produits de paris

mutuels, avec comme pôles déterminants, le football et les courses de chevaux.

»

Les objectifs sont clairement affirmés, tant dans la

présentation de la fusion-acquisition que dans les déclarations des managers

désormais liés. Il s’agit de pénétrer au plus vite un marché mondial en forte

croissance potentielle, surtout en Europe et dans les zones émergentes, tout en

restant fidèle au modèle du pari mutuel qui demeure le credo et le fondement du

conglomérat. L’apparition de cette grande entité de pari mutuel sportif, qui se

propose d’englober le Tote, ne peut laisser le PMU insensible et immobile. Le

PMU a actuellement une position offensive. Il faut qu’il persiste.