Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

L’élevage “d’armaillé” en tête d’affiche

Autres informations / 23.02.2010

L’élevage “d’armaillé” en tête d’affiche

FONTAINEBLEAU, Mardi

Prix du Canton de Fontainebleau

Cette course de haies pour chevaux d’âge rassemble un lot de

bonne facture. Pas revu depuis l’automne 2008, Pommerol (Subotica) est le plus

capé des quinze participants. Le protégé de François Doumen s’est exprimé à

deux reprises sur l’hippodrome de Fontainebleau mais dans la discipline du

plat, se classant à chaque fois deuxième dans des courses réservées aux AQPS.

Aussi bien en haies qu’en steeple, l’élève d’Hervé d’Armaillé a des titres à

faire valoir. Pommerol s’est imposé en débutant sur les balais d’Enghien, avant

d’y prendre le premier accessit du Prix Général de Saint-Didier (Gr3). Depuis,

il a surtout été vu en steeple-chase mais affiche tout de même la meil-

leure valeur du lot en haies. Son mentor sera doublement

représenté puisqu’il présente aussi Parpaillot (Subotica), un élève d’Yves

d’Armaillé, le père d’Hervé. Parpaillot n’a connu le succès que sur les

“balais”, lorsqu’il s’était imposé lors de ses débuts à l’obstacle à l’âge de

3ans dans le bon Prix Emilius à Auteuil. Ces deux chevaux font partie d’une

très belle génération des éleveurs nivernais qui compte aussi dans ses rangs,

Parrain (Brier Creek), Palmier (Brier Creek), Paradi (Video Rock), ou encore

Pyla (Subotica).

 

Tomeho, de Cagnes-sur-Mer à Fontainebleau Tomeho (Ungaro) a

réalisé un bon hiver à Cagnes-surMer. S’il n’a pas été ponctué par une

victoire, il s’est achevé par une bonne quatrième place dans le Grand Prix de

la Ville de Nice (Gr3), dans la discipline du steeple-chase. Le protégé de David

Chevrollier connaît bien la piste de Fontainebleau et son parcours de haies

pour y avoir triomphé l’année dernière dans le Prix des Îles de Porquerolles,

une épreuve initialement prévue sur la Côte d’Azur. En trois tentatives sur

l’hippodrome de la Solle, il a remporté deux courses et pris une quatrième

place, à chaque fois sur les balais. Jamais deux sans trois, comme le dit

l’adage. Seul son poids de 70kg joue en sa défaveur.

 

La régularité de Mixmen

Depuis son retour à la compétition l’été dernier, Mixmen

(Pinmix) ne s’est jamais classé plus loin que troisième. La musique est belle

pour le pensionnaire de François Nicolle mais ses prestations ont toutes été

établies en province. À l’occasion du Prix du Canton de Fontainebleau, il

retrouve la région parisienne qu’il n’a plus foulée depuis sa deuxième place

dans le Prix Sambristan le 21 novembre 2007.