Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Réforme des courses pour novices… l’angleterre veut encore plus de "fr" !

Autres informations / 06.02.2010

Réforme des courses pour novices… l’angleterre veut encore plus de "fr" !

En ouvrant leurs courses pour novices aux jeunes gagnants

français en obstacle, les autorités hippiques anglaises encouragent encore un

peu plus leurs propriétaires à acheter du FR. Est-ce un bien ou un mal pour

notre pays ? Des experts répondent.

 

Comme nous l’écrivions dans une précé dente édition, les

conditions de course des novices en Angleterre seront modifiées pour les

chevaux français. Dès le lancement de la saison anglaise 2010/2011 en obstacle,

les chevaux de 3ans ayant remporté une course de haies avant le 1er mai en

France auront désormais le droit de courir dans les épreuves pour Novices

Juveniles (3 et 4ans) en Angleterre. Cette nouvelle règle a été approuvée par

la British Horseracing Authority et décidée en consultation avec le Jump Racing

Sub Committee.

Stuart Middleton, Directeur des Courses à la B.H.A., a

déclaré : « Même si cette modification ne fera aucune différence pour beaucoup

de chevaux, nos propriétaires anglais chercheront désormais à acheter les

gagnants en France des bonnes courses pour 3ans plutôt que les chevaux placés

de ces mêmes courses, simplement parce qu’ils auront mainte nant un beau

programme pour eux. » Ainsi, les Français pourront vendre les gagnants des

bonnes courses pour 3ans d’Auteuil et les chevaux placés pourraient alors être

réévalués comme nous l’a expliqué le courtier français Hubert Barbe : « Le fait

de pouvoir vendre le gagnant d’une course permet à chacun de négocier les

deuxième, troisième ou quatrième à l’arrivée. Des chevaux placés, qui étaient

peut-être un peu surévalués auparavant, seront désormais jugés en fonction du

gagnant. »

 

L’encouragement  à  l’exportation 

de  chevaux français

Depuis plusieurs années déjà, nos voisins d’outre-Manche

convoitent les chevaux et l’élevage français toujours très représentés tout au

long de la saison et lors du plus grand meeting d’obstacle anglais, le Festival

de Cheltenham, au mois de mars. Avec cette nouvelle règle, la demande venant

d’outre-Manche devrait s’intensifier.  Ainsi,  les  éleveurs  et  propriétaires

français auront d’autant plus d’opportunités de vendre leurs chevaux en

Angleterre. Freddy Powell, qui travaille en Angleterre pour Arqana, connaît

aussi bien la France que la Grande-Bretagne : « Je pense que cette nouvelle

règle va évidemment élargir le marché. Nous observions également jusqu’ici des

lots d’Auteuil un peu creux avant le 1er mai car les entraîneurs français

préféraient attendre pour garder le statut de novice. Ce changement permettra

de répartir un peu mieux les lots. » Au sujet des lots d’Auteuil, Hubert Barbe

estime pour sa part que « les chevaux  de  3ans  courant

en tout début  de saison ne sont pas for

cément les meilleurs chevaux. Nous décou vrons les bons chevaux de 3ans plutôt

au début de l’automne. La qualité des sujets vendus ne changera donc pas selon

moi. Quand un cheval est prêt à gagner au mois de mars, il doit être   sur  

la   brèche depuis le mois de

novembre de l’année précédente. Ce n’est donc pas particulièrement intéressant

d’acheter un cheval qui gagne si tôt dans la saison. Cela étant, cette

modification qui ne va pas entraîner un grand bouleversement devrait évidemment

favoriser les échanges. » Mais les Anglais ont-ils intérêt à encourager

l’importation de chevaux français ? N’est-ce pas là le meilleur moyen de “tuer”

l’élevage anglais ? À cela, Hubert Barbe nous répond simple ment que les

courses anglaises vivent avec les élevages irlandais et français, qu’il   y  

a   très  

peu   d’élevage   en Angleterre. « Ce changement suit une

logique. Rien ne pouvait s’y opposer », a-t-il conclu.

Pour Guy Petit, un autre courtier gérant également une

clientèle anglaise, ce changement est avant tout une adaptation. Il nous a

confié : « La modification de cette règle est très logique. Un 3ans reste un

3ans même s’il a gagné une course avant le 1er mai. Ce n’est pas pareil pour

les vieux chevaux évidemment. Aujourd’hui, on court les 3ans plus tôt dans la

saison ; cette modification de la règle s’adapte donc à l’évolution des

courses. Mes clients attendent le 1er mai avant de courir des 3ans pourtant

précoces pour ne pas perdre leur statut de novice.»

 

« Les chevaux de 3ans courant en tout début de saison ne

font pas forcé ment partie des meilleurs. Nous découvrons les bons chevaux de

3ans plutôt  au début de l’automne. La

qualité des sujets vendus ne changera donc pas, 

selon moi. » Hubert Barbe

 

Élargir  les  conditions 

pour  promouvoir  les courses

Guillaume Macaire le dit : « Ce changement est une

ouverture, c’est toujours plus porteur. Si on ferme, on rend le système

autarcique et on le fragilise. » C’est ce qu’ont fait les Anglais en ouvrant

leurs conditions de course. Le Triumph Hurdle (Gr1) de Cheltenham, la finale

pour les 4ans, ne sera plus fermée aux chevaux ayant remporté une course en

haies avant le 1er mai. Et, nous le voyons tous les jours (et notamment dans

les colonnes de JDG), les “FR” connaissent une superbe réus site en Angleterre.

Ne concernant logiquement que les 3ans, ce changement ne sera pas appliqué pour

le Supreme Novices (Gr1) car c’est une course ouverte à tous les novices et non

pas réservée aux 4ans. Guillaume Macaire estime : « Les propriétaires anglais

ayant de jeunes chevaux à l’entraînement en France pourront courir les bonnes

épreuves à Auteuil avec leurs 3ans les plus précoces avant d’aller courir en

Angleterre dans les épreuves réservées aux Novices. Ainsi, avec l’expérience

des deux pays, leurs chevaux qui s’adapteront le mieux pourront retourner à

4ans en Angleterre et courir le Triumph Hurdle. »

Freddy Powell souligne pour sa part : « Il semblerait que le

changement de cette règle soit né d’un lobbying des ache teurs anglais de

chevaux français. Selon eux, il n’est pas normal que le Triumph Hurdle (Gr1) se

coure sans les 4ans ayant perdu leur statut de novice parce qu’ils ont remporté

une course avant le 1er mai. Ainsi, le Triumph Hurdle a dû se priver par le

passé du meilleur 4ans. »

 

Changement de règle dans les bumpers

Guy  Petit  nous  rappelle  également que la règle pour les bumpers a

changé et ce depuis l’an dernier. Les AQPS ayant participé à des courses plates

réservées aux “AQ “en France ont le droit de courir en Angleterre dans les

bumpers et dans les courses de haies pour “novices n’ayant pas couru en plat”.

Le courtier nous explique : « C’était illogique qu’un  cheval 

AQPS  ayant  couru en plat en France dans une course

réservée aux “AQ” ne puisse pas courir en Angleterre au moins une autre fois en

plat avant de se lancer sur les haies. Les meilleurs “AQ” pourront ainsi courir

le Champion Bumper, à Cheltenham. »

De  l’avis  de  tous,  le  changement  de  la  règle  pour

les  novices,   ajouté

au changement de la règle des bumpers, n’entraînera pas un grand

bouleversement, mais   cette   ouverture «sera une nouvelle corde à notre

arc, déclare Guillaume Macaire qui ajoute : tous les chevaux ne peuvent pas

courir en Angleterre,   car   c’est réellement un sport différent du

nôtre, mais il est évident que cela va élargir un peu plus les opportunités.

»                                       

 

 « Aujourd’hui, on

court les 3ans plus tôt dans la saison ; cette modification de la règle

s’adapte donc à l’évolution des courses. » Guy Petit

 

LES REPÈRES

Novices

Épreuves ouvertes à des chevaux n’ayant pas gagné en

obstacle avant le début de la saison, le 1er mai. Après le 1er mai,

les chevaux peuvent courir les courses de Novices toute la saison, même s’ils

gagnent une épreuve pour Novices.

Juveniles

Épreuves ouvertes aux 3ans entre octobre et décembre et,

dans la continuité de leur carrière, aux 4ans entre jan vier et avril.

Bumpers

Courses de plat pour chevaux destinés à l’obstacle.