Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Cadouraki dans les pas de roi du val

Autres informations / 14.03.2010

Cadouraki dans les pas de roi du val

 

AUTEUIL, Dimanche

Prix Jean Doumen

CADOURAKI DANS LES

PAS DE ROI DU VAL

Le Prix Jean Doumen est une épreuve qui consacre parfois un

champion. On se rappelle en effet que certaines étoiles d’Auteuil s’étaient

servis de cette course comme tremplin vers les grandes épreuves de la butte

Mortemart, à l’image de Kotkijet (Cadoudal), Ladykish (Comte du Bourg) ou

encore Cyrlight (Saint Cyrien) qui s’imposait l’an passé devant Oculi (Denham

Red). Mais parfois, ce Prix Jean Doumen est la proie d’un bon cheval qui a

connu des ennuis de santé qui l’ont empêché d’accéder au sommet. Ce sera sans

doute le cas cette année étant donné que le lot n’a pas attiré de tout premier

plan. Cadouraki (Cadoudal), deuxième meilleure valeur de la course (63), a par

exemple connu des soucis qui l’ont empêché de confirmer le potentiel que lui

prêtait son mentor Jean-Paul Gallorini. A l’image de son compagnon

d’entraînement Roi du Val (Astarabad), il est bien meilleur sur le

steeple-chase que sur les haies, où son dernier succès remonte au mois de mars

2007 dans le Prix de Marsan. Il va pourtant tenter d’imiter le cheval

d’Alexandrine Berger qui a, malgré tout, réussi à gagner le Prix Quomodo, une

course au profil similaire au “Jean Doumen”, dimanche dernier à Auteuil.

Troisième dans un gros handicap à la fin 2009 sur les gros obstacles d’Auteuil,

Cadouraki essaiera de renouer avec un succès qui le fuit depuis novembre 2007,

malgré de nombreuses places.

 

La grande rentrée de Pancho Villez

Vainqueur du réputé Prix Fifrelet (L) en 2006, Pancho Villez

(Villez) a connu des problèmes de santé. Le pensionnaire de Marcel Rolland n’a

plus été revu en piste depuis le 4 mai 2008 et une chute dans la Grande Course

de Haies de Printemps (Gr3). Auparavant ce bon cheval s’était imposé pour sa

deuxième sortie après absence. Il risque d’avoir besoin de courir, mais il a la

classe pour gagner d’emblée face à des adversaires qui lui sont, en théorie,

nettement inférieurs.

Compagnon d’entraînement de Pancho Villez, Klark

(Mansonnien) est à l’instar de Cadouraki, bien meilleur sur les gros obstacles

bien qu’il se soit imposé sur les balais d’Enghien. Il reste néanmoins capable

de surprendre sur les haies même s’il n’aura pas un terrain très profond à sa

disposition.

Ancien bon cheval sur le steeple, vainqueur du Prix Noiro

qui mène au Prix Congress (Gr2), Si Grand (Solon) compte lui aussi quelques

bonnes valeurs réalisées sur les haies. Il a l’avantage d’avoir déjà couru

cette année, un plus par rapport à ses rivaux dont il pourrait profiter.