Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

C’était « joy and fun »… mais pas pour le clan français

Autres informations / 28.03.2010

C’était « joy and fun »… mais pas pour le clan français

meYdan (Uae), Samedi

Al Quoz Sprint (Gr3)

Nouveau dans la soirée du Dubaï World Cup, l’Al Quoz Sprint est allé vite, très vite, sous l’impulsion de l’américain california Flag (Avenue of Flag). Il n’a seulement faibli qu’à la fin et termine troisième, laissant la gloire à un cheval de Hongkong, Joy and Fun (Cullen). Monté par Olivier Peslier, War artist (Orpen) termine quatrième, tout en étant un peu décevant. Le jockey français lui a

donné le meilleur des parcours, dans le sillage de California Flag. Mais War Artist, sans doute un peu "passé" après ses deux courses à Dubaï en un mois et demi, n’a pas donné l’impression de pouvoir s’imposer. Il se comporte néanmoins bien face à de tels adversaires et, le concernant, Olivier Peslier disait : « Nous étions bien derrière California Flag. War Artist a été plus séduisant que lors de sa derrière sortie. Son accélération a été plus tranchante ».

Quant au pensionnaire de Robert Collet mariol (Munir), il court proprement et se classe neuvième. Il ne démérite pas, d’autant qu’il était un peu handicapé avec son numéro un à la corde. Jockey de Mariol, Christophe Lemaire racontait après la course : « C’est difficile pour des chevaux comme Mariol, qui sont un peu froids, car les autres vont très vite, devant. Mariol court très bien, mais ne pouvait pas espérer une place dans ce contexte. »

 

Une première pour Joy and Fun

Placé de Gr1 et lauréat de Gr3 à Hongkong, Joy and Fun ne s’était jamais produit hors de la ville chinoise. Ses premiers pas à l’étranger sont donc une réussite et Derek Cruz

-           entraîneur de Good Ba Ba -, mentor de Joy and Fun, déclarait après la course : « Je suis vraiment fier de lui. Il est sorti très vite de sa stalle, plus vite que je ne l’aurait cru. Son jockey a réussi à bien le canaliser ensuite. C’est plutôt un cheval de 1.400m et cette endurance l’a aidé dans le sprint final. »