Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Contrastes dans les rentrées des champions aux usa

Autres informations / 15.03.2010

Contrastes dans les rentrées des champions aux usa

CONTRASTES DANS LES

RENTRÉES DES CHAMPIONS AUX USA

Ce samedi 13 mars était le jour tant attendu du retour des stars

de 2009 : Zenyatta (Street Cry) dans le Santa Margarita Invitational Handicap

(Gr1), à Santa Anita, en Californie, Rachel Alexandra (Medaglia d’Oro) dans les

New Orleans Ladies Stakes, à Fair Grounds, et le champion 2ans 2009 Lookin at

Lucky (Smart Strike) dans les Rebel Stakes (Gr2), à Oaklawn Park. Et il faut

avouer que tout ne s’est pas déroulé comme prévu, compte tenu des titres et des

ratings dont pouvaient se prévaloir tous ces champions du turf américain.

 

Zenyatta impressionnante

Zenyatta, en superbe condition, a conservé son invincibilité

en triomphant d’une grande longueur dans cette course pour femelles où elle rendait

plus de 10 livres à toutes ses opposantes. Mais cet affichage est trompeur car

pour ceux qui ont vu la course, et qui ont constaté que la fille de Street Cry

était quasiment dernière à l’entrée de la ligne droite, ce ne fut pas facile du

tout.

 

Cependant, son jockey, Mike Smith, décida avec bonheur de

prendre le chemin le plus court : celui de la corde.

Et Zenyatta avait tellement de gaz qu’elle remonta

rapidement le peloton, Smith n’hésitant pas, après avoir progressé le long du

rail, à s’écarter pour contourner le leader et gagner avec aisance mais pas de

loin. On avait eu chaud.

Bien sûr, Zenyatta avait largement la pointure, mais son

positionnement aurait pu tourner à la catastrophe en la privant de sa quinzième

victoire de suite.

Son propriétaire, Jerry Moss, n’a pas été avare de

superlatifs : « Elle est tout simplement parfaite » s’est-il écrié à Santa

Anita, « c’est une véritable idole ». Son entraineur, John Shirreffs, mis au

courant de la défaite de Rachel Alexandra, a entonné le discours des forts : «

Peu importe pour nous la décision qui sera prise pour Rachel Alexandra ; nous

serons le 9 avril à Oaklawn Park et Zenyatta courra l’Apple Blossom (Gr1) ».

Façon de dire à haute voix que Zenyatta ne craint personne. Avec quinze

victoires d’affilée, on comprend sa certitude.

Vidéo disponible ici :

http://www.youtube.com/watch?v=S0SwxIi11aI

 

Rachel Alexandra pas prête :

« Je suis responsable », déclare Asmussen L’opposition

semblait faible dans cette course pour femelles à Fair Grounds, et Rachel Alexandra

était donnée favorite à 1,05/1, ce qui est bien rare. Comme à son habitude,

elle entrait en tête dans le dernier tournant et son jockey habituel, Calvin

Borel, bien que se retournant, a semblé ne pas voir revenir sur lui à son

extérieur David Florès qui montait Zardana (Crimson Tide). C’est ainsi que la

jument brésilienne entra en tête dans la ligne droite, et que Calvin Borel

sortit sa cravache pour solliciter sa championne, d’habitude si facile.

À la surprise générale, elle ne put remonter l’intruse et

Rachel resta jusqu’au bout à trois quarts de longueur de Zardana, l’énorme

surprise du jour, qui avait terminé nulle part dans ses cinq premières sorties

aux USA avant de gagner un Gr2 californien en décembre 2009. Cette année, elle

venait de finir quatrième du Santa Maria Handicap (Gr2), ce qui semblait faible

pour inquiéter la reine Rachel. Cependant, c’était le jour de son entraîneur,

John Shirreffs, qui est aussi celui de …Zenyatta !

Quant à Rachel Alexandra, son entraîneur, Steve Asmussen,

fut d’une franchise peu coutumière dans la corporation des entraîneurs : « Sa

course démontre qu’elle n’était pas prête. Mon rôle était de la présenter “fit”

pour cette épreuve, et je ne l’ai pas fait. Je suis le seul responsable et ma

championne n’y est pour rien ». L’honnêteté d’Asmussen était remarquable : «

Rien ne sert d’épiloguer, aujourd’hui, elle était loin de la forme que je

supposais. Nous allons la retrouver, et je vais la suivre avec beaucoup

d’attention dans les prochains jours, et ce, à chaque moment de sa journée.

Nous allons voir et je ne connais pas de boule de cristal qui va me renseigner.

Tout ce que je peux dire, c’est que je vais faire très attention ». On s’y

attendait, tant cette défaite est inattendue, sans être honteuse, pour une

rentrée après de nombreux mois d’inactivité.

Il ne reste plus qu’à ausculter les news des prochains

jours, mais il est évident aujourd’hui, après cette rentrée en demi-teinte, que

le match Zenyatta-Rachel Alexandra sera difficilement envisageable pour le

début avril.

Vidéo disponible ici :

http://www.youtube.com/watch?v=sNjm7rU6mjo

 

Lookin at Lucky gagne sans convaincre

Lookin at Lucky (Smart Strike) fut battu à 2ans dans le

Breeders’ Cup Juvenile (Gr1) par un très mauvais numéro à la corde qui le priva

de son invincibilité. Pour s’en remettre, il termina sa saison en triomphant

dans le Cashcall Futurity (Gr1). Dans cette course, il devançait de trois

quarts de longueurs Noble’s Promise (Cuvee), son éternel rival.

Ils se retrouvaient de nouveau ce samedi, et la lutte fut

plus chaude que dans leurs dernières confrontations. Pour une raison

inexpliquée, Noble’s Promise sembla perdre son action à la fin de la ligne d’en

face, mais, retrouvant un bon point d’appui, il revint dans la ligne droite

attaquer son rival. La lutte fut indécise jusqu’au poteau où Lookin at Lucky,

muni cette fois-ci d’œillères, prit une encolure sur son compagnon de combat.

Les observateurs ne furent pas convaincus par cette courte

victoire sur un poulain que “Lookin” avait toujours dominé dans son année de

2ans. La rentrée de Lookin at Lucky était attendu et sa position de favori

potentiel dans le Kentucky Derby s’est fragilisée. Suite au prochain tour :

peut-être dans les Wood Memorial Stakes (Gr1), le 3 avril, où il risque

d’affronter l’autre gagnant du jour, Odysseus (Malibu Moon) qui a enlevé le

Tampa Bay Derby (Gr3) pour son propriétaire, Satish Sanan (Padua Sable).

Vidéo disponible ici :

http://www.youtube.com/watch?v=KuuCGUwvhFE