Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Deux pouliches en sous-régime en haut de l’affiche

Autres informations / 07.03.2010

Deux pouliches en sous-régime en haut de l’affiche

RÉSULTATS

COMPIÈGNE, Samedi

Prix d’Amélie (D)

DEUX POULICHES EN

SOUS-RÉGIME EN HAUT DE L’AFFICHE

Lorsque les courses parisiennes sortent de leur sommeil, il

faut rester prudent. Ne pas classer trop vite les chevaux, ne pas affirmer trop

vite qu’untel soit meilleur que celui-ci. Il ne faut pas y voir un manque de

courage journalistique, mais plutôt une réserve naturelle. Au sortir de

l’hiver, chacun n’a pas le même degré de préparation et la forme est un atout

toujours très important. Dès lors, les “échelles” qui ressortent de ces courses

n’ont pas toujours une grande valeur.

Alors du Prix d’Amélie (D), il faut retenir que l’on a vu

deux bonnes pouliches lutter pour la victoire. Shining Sea (Anabaa Blue), qui

s’est finalement imposée, devançant la favorite Baroness (Okawango). La seule

certitude, c’est qu’aucune n’était encore à 100% aux dires de leurs entourages.

Elles ont toutefois nettement dominé l’opposition, preuve qu’elles possèdent

une certaine qualité.

Interrogé sur Equidia, François-Xavier Bertras déclarait

après la course : « Le terrain est pénible et nous n’avons pas été très vite.

La pouliche faisait une rentrée et était un petit peu tendue. Elle gagne, mais

je ne pense pas qu’elle soit encore à 100%, surtout vu le style de sa victoire

à Bordeaux. » Le 5 novembre, pour sa deuxième et dernière sortie, Shining Sea

avait ouvert son palmarès de brillante manière. Elle battait même Sandy Girl

(Footstepsinsthesand), qui est la sœur de Stacelita (Monsun), Prix de Diane

(Gr1).

Au contraire de Shining Sea, Baroness est engagée dans les

Classiques printaniers. Elle n’a pas à rougir de sa défaite, car elle a

beaucoup tiré durant le parcours. Un peu déçu, Jean de Roualle disait après la

course : « C’est une bonne rentrée, mais elle a été allante au début et l’a

payé à la fin. Je pensais vraiment que l’on pouvait battre la gagnante, qui

portait trois kilos de plus que nous. A chaud, comme cela, je suis forcément un

peu déçu, mais elle court pas mal. Nous ne sommes que le 6 mars elle n’avait

qu’un seul travail. » Tout est dit et la prochaine sera certainement la bonne

pour Baroness.

 

Une famille de la Louvière riche en black-type

Seelland (Linamix), la mère de Shining Sea, n’a pas couru.

Mais elle appartient à une très belle famille. Sa mère, Secret Dancer (Fabulous

Dancer), ne compte que trois places dans sa carrière, mais a donné naissance à

quatre black-type. Secret Quest (Riverman) a gagné le Prix Vanteaux (Gr3) et a

pris la troisième place du Prix Saint-Alary (Gr1) ; Secret Singer (Singspiel) a

terminé deuxième du Prix Lupin (Gr1) et est étalon ; et Secure (Forzando) et

Sidelip (Slip Anchor) sont placés de Listed. Secretive, la troisième mère de

Shining Sea, a donné naissance à Secret Form, gagnante du Prix de l’Opéra (Gr2

à l’époque), du Prix Thomas Bryon (Gr3) face aux mâles et deuxième de la Poule

d’Essai des Pouliches (Gr1).