Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

El rigoletto prive quaolina du doublé

Autres informations / 09.03.2010

El rigoletto prive quaolina du doublé

INTERNATIONAL 

ABU DHABI, Dimanche

Liwa Oasis (Gr1 PA)

EL RIGOLETTO PRIVE

QUAOLINA DU DOUBLÉ

 L’élevage français de

pur-sang arabe n’en finit plus de briller dans les Émirats. La preuve une fois

encore dimanche sur l’hippodrome d’Abu Dhabi, où deux “FR” se sont livrés une

lutte magnifique pour arracher la victoire dans le Liwa Oasis (Gr1, PA) sur la

distance de 1.400m. Quaolina (Kerbella), lauréate de cette épreuve l’année

dernière, en était la grande favorite tout comme Jarnin (Akbar), victorieux du

President’s Cup (Gr1 PA) sur cette piste il y a un mois, mais c’est un

troisième larron, El Rigoletto (Kesberoy), qui est venu s’imposer au terme

d’une belle empoignade face à Quaolina (Kerbella). Jarnin (Akbar), sollicité

par son jockey, Richard Mullen, dès la mi-parcours, n’a pu finir que 10e, victime

également d’une distance sûrement trop courte pour ses aptitudes actuelles.

Ce succès porte une nouvelle fois au sommet les couleurs de

Cheikh Hamdan bin Rashid Al Maktoum (les mêmes qui ont remporté les trois

épreuves du Maktoum Challenge à Dubaï grâce à No Risk Al Maury et Nirwan) et

l’entraînement de la britannique Gillian Duffield, qui remporte son deuxième

Gr1 PA en quatre jours !

C’est Kaich GB (Khairouan) qui prenait la tête de l’épreuve,

suivi par Omayyade Thabet (Dormane), les favoris patientant à mi-peloton. À 300

mètres du poteau, El Rigoletto (Kesberoy) se lançait à l’attaque et prenait la

direction des opérations. Quaolina (Kerbella) n’avait pas encore le passage et

se lançait à ses trousses à 200 mètres de la ligne, fournissant un bel effort

dans une tentative désespérée pour refaire son retard. La lutte s’engageait

mais El Rigoletto (Kesberoy) se montrait d’un courage intraitable et privait

Quaolina (Kerbella) de la victoire par la marge la plus minime. C’est un

troisième “FR”, Uae Non Stop (Djel Bon), qui complétait le podium. Succès total

pour l’élevage français !

Le jockey victorieux, Tag O’Shea se montrait soulagé, comme

il l’a confié à nos confrères émiratis : « Bien que Richard Hills et Quaolina

soient revenus fort, El Rigoletto a tenu bon et j’étais content que le poteau

arrive. C’est un bon cheval et il méritait sa victoire. »