Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Imperial commander fait tomber les stars

Autres informations / 20.03.2010

Imperial commander fait tomber les stars

CHELTENHAM, VENDREDI       

CHELTENHAM GOLD CUP

Gr1, Steeple-Chase, 5ans et plus, 4.900m

IMPERIAL COMMANDER

FAIT TOMBER LES STARS

Un silence glacial s’est fait ressentir dans les tribunes de

Cheltenham quand Kauto Star (Village Star) a chuté à trois fences de l’arrivée.

Alors qu’on attendait un duel entre l’ancien français et son meilleur ennemi,

Denman (Presenting), cette chute a annihilé tous les espoirs de vivre ce match.

Et finalement, c’est Imperial Commander (Flemensfirth) qui est venu asseoir sa

supériorité. Le roi est mort, vive le roi ! Cette victoire résonne comme

l’avènement d’un nouveau grand champion. Imperial Commander avait gagné l’année

dernière le Ryanair Chase (Gr1) lors du Festival et s’engageait pour la

première fois au départ du Cheltenham Gold Cup. Dans une course partie sur un

faux rythme, c’est Denman qui s’est rapidement installé en première ligne. À

2.000m du but, une première sélection s’est opérée et un groupe de six chevaux

dominait l’épreuve. Pas tout à fait à son aise, Kauto Star était poussif. La

confirmation est venue quelques mètres plus loin lorsqu’il ne s’est pas enlevé

devant un fence, chutant de manière impressionnante. Pendant quelques secondes,

les plus grandes craintes étaient redoutées. Mais, remonté par son jockey Ruby

Walsh, Kauto Star est revenu vers les tribunes au petit galop. Au même instant,

il ne restait plus que Denman et Imperial Commander pour se disputer la

victoire. Le deuxième nommé a toujours voyagé dans le sillage du premier et est

rentré dans la dernière ligne droite avec beaucoup plus de ressources. Il n’y a

donc pas eu de lutte une fois le dernier fence franchi. « Je crois que c’est le

meilleur cheval que j’aie jamais monté, confie Paddy Brennan, son jockey, qui

remporte au passage son premier Gold Cup. Je n’ai jamais eu autant de bonnes

sensations qu’avec lui. On savait qu’on avait une très bonne chance aujourd’hui

et il l’a prouvé en sprintant après avoir avalé le dernier obstacle. »

 

Nigel Twiston-Davies règle ses comptes

En conférence de presse d’après course, l’entraîneur

d’Imperial Commander, Nigel Twiston-Davies, ne s’est pas fait prier pour régler

ses comptes avec la presse. « J’étais certain qu’on avait une très bonne

chance. Denman avait chuté la dernière fois à Newbury et Kauto Star ne pouvait

pas être le meilleur éternellement. J’étais le troisième homme de la course et

je ne pense pas que vous m’oublierez à l’avenir. On avait déjà donné des

frayeurs à Kauto Star à Haydock et je crois que tout le monde a cru que nous

l’avions battu, à l’exception du juge à l’arrivée. Il avait prouvé sa classe ce

jour-là. La course d’après, à Kempton, il avait fait une grosse erreur à

l’avant-dernier obstacle, ce qui lui avait coûté toute chance de victoire. Je

ne comprends pas les gens qui pensent qu’Imperial Commander n’a pas de tenue,

alors qu’il a ça dans le sang. L’année dernière, il était engagé dans le Gold

Cup mais le Ryanair Chase se présentait comme un “penalty”, alors nous avons

décidé de courir cette épreuve. L’année prochaine, on pourrait très bien courir

le Ryanair Chase puis le Gold Cup le jour suivant. Cette année, les jours

précédant la course, personne ne m’a demandé quoi que ce soit à propos du

cheval... »        

 

Mon Môme, premier “FR”

Rares sont les chevaux de Grand National (Gr3) qui réalisent

une grande performance dans le Cheltenham Gold Cup. Pourtant, cette année, Mon

Môme (Passing Sale) est revenu de très loin pour s’emparer de la troisième

place sur le fil. Il est le premier cheval de l’élevage français à passer le

disque final, contre toute attente. L’élève d’Alexandre Deschère devrait

maintenant essayer de conserver son titre dans le Grand National de Liverpool.

 

LES RÉSULTATS DES “FR”

Rang Cheval   Éleveur

7e        MY WILL      Michel-Jacques Rivaillon

8e        CERIUM        Haras de Saint Faust & A.-P.Larrieu

Tbé      KAUTO STAR Mme

Henri Aubert

 

Verbatim

Paddy Brennan, jockey d’Imperial Commander : « Je ne suis

pas quelqu’un de très facile. Quand je ne gagne pas, je ne suis pas content. Nigel

[TwistonDavies] me rend heureux tous les jours et s’il est avant tout mon

patron, c’est aussi un bon ami. Je ne pourrai pas travailler pour quelqu’un

d’autre et ça me rend fier de faire partie de son équipe. J’ai joué un petit

rôle dans la victoire du cheval et je m’en souviendrai toute ma vie. »