Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La championne dar re mi s’offre un plateau royal

Autres informations / 28.03.2010

La championne dar re mi s’offre un plateau royal

 

SPÉCIAL DWC       

meYdan

(Uae), Samedi

Dubaï

Sheema Classic (Gr1)

Nous avions écrit hier que c’était l’épreuve la plus relevée

de la soirée : le Dubaï Sheema Classic (Gr1) ne nous a pas déçus. A trois cents

mètres du poteau, dar re mi (Singspiel), Spanish moon (El Prado), Buena Vista

(Special Week) et cavalryman (Halling) se retrouvent tous sur la même ligne.

Soit autant de vainqueurs de Gr1 ! La lutte est superbe et c’est finalement la

dame de fer Dar Re Mi qui s’impose courageusement, devant Buena Vista. Elle

venge son affront du Vermeille.

« Ca va être une belle nuit, a confié John Gosden, mentor de

Dar Re Mi. C’est une jument remarquable, qui s’est présentée face aux mâles, avec

la stalle 14 et qui s’est imposée malgré tout. J’avais dis à William Buick, son

jockey, d’attendre en bonne position. Il ne s’est pas affolé. C’est son premier

gagnant pour moi et j’espère que ce n’est que le début. » La pensionnaire de

John Gosden remporte le troisième Gr1 de sa carrière, après ses succès dans les

Pretty Polly Stakes (Gr1) et les Yorshire Oaks (Gr1) et le premier face aux

mâles. Elle avait en effet conclu cinquième dans le Qatar Prix de l’Arc de

Triomphe (Gr1) derrière Cavalryman et troisième du Breeders’ Cup Turf (Gr1)

devant Spanish Moon pour ses deux affrontements contre le sexe fort. Dar Re Mi

prouve que c’est une jument de fer, capable d’encaisser plusieurs courses

difficiles de suite.

De son côté, sir Michael Stoute a déclaré au sujet de

Spanish Moon : « C’est un cheval qui donne toujours sa meilleure valeur. Il est

simplement tombé sur deux chevaux plus forts que lui ce soir. »

 

La belle réussite des femelles

Trois femelles étaient au départ : Dar Re Mi, Buena Vista et

deem (Dalakhani). Elles ont pris respectivement les premières, deuxièmes et

quatrièmes places. Dar Re Mi est devenue la deuxième femelle à remporter le

Dubaï Sheema Classic, après Sun classique (Fuji Kiseki), lauréate en 2008.

Buena Vista a fourni une plaisante fin de course. Quant à Deem, elle a été très

accrocheuse et après un parcours à l’économie, celle qui possède le même

croisement que conduit (Dalakhani) a prouvé qu’elle pouvait faire d’excellentes

valeurs sur la distance classique, au plus haut niveau.

 

Dubaï Sheema Classic (Gr1) aux origines de dar re mi

Le papier de Dar Re Mi se distingue en particulier par

darara (Top Ville), sa mère. En 1986, elle a remporté le Prix Vermeille (Gr1)

avant de terminer sixième de "l’Arc", celui où Dancing Brave dominait

Bering et Triptych… En août dernier, suite à la victoire de Dar Re Mi dans les

Yorkshire Oaks, Jean-Marc Moquet, manager du haras où elle est née, nous avait

raconté au sujet des origines de la jument: « Darara a été achetée par le haras

il y a dix-huit ou dix-neuf ans, aux ventes de Goffs. À l’époque, elle avait

été payée 500.000 livres irlandaises. Elle possède un papier exceptionnel et a

été la jument de notre vie au haras, car elle a produit de très bons chevaux de

course et également des produits qui se sont extrêmement bien vendus.

Concernant le choix de Singspiel, il y a plusieurs raisons. D’une part, Darara

avait déjà 21ans à l’époque et Singspiel, qui est un très bon étalon, solide et

à un prix abordable, était en Angleterre. Ne voulant pas faire un grand

déplacement avec Darara, elle est donc allée à Singspiel. En produisant Dar Re

Mi tard, Darara a prouvé que même les vieilles juments peuvent reproduire. »