Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La démonstration d’une surdouée nommée septland

Autres informations / 03.03.2010

La démonstration d’une surdouée nommée septland

Prix Marise

Enghien-Soisy,  

mardi.

« Septland (Agent Bleu) fait partie des bons éléments de mon

effectif. » Philippe Peltier estime sa pensionnaire, gagnante dans un

“fauteuil” du Prix Marise, sa course de débuts. La pouliche de Jacques Détré

n’a pas souffert pour reléguer Polynikova (Polish Summer) à huit longueurs.

Attentiste en début de parcours, elle s’est rapprochée devant les tribunes,

avant

d’occuper le groupe de tête en face. Et même si elle a fait

une faute à la haie du dernier tournant, elle est repartie aisément pour finir.

« C’est une pouliche très plaisante, nous a avoué son jockey, David Berra. Elle

fait tout avec beaucoup de facilité. J’ai été sage avec elle et elle a sauté un

peu gros par moment. En face, elle était au dessus du lot. Dans le tournant,

elle a fait une petite faute qui est surtout due à son manque de maturité. Elle

ne va pas en rester là. » Son mentor a ajouté : « Nous allons maintenant

regarder le programme. Mais elle pourrait débuter rapidement en steeple. Elle

est d’ailleurs déjà dressée pour ça. »

Deuxième, Polynikova a fait jouer sa classe de plat pour

finir vite et prendre le premier accessit pour sa troisième tentative sur les

obstacles.

Signal Ethique (Sin Kiang) a fait illusion pour la deuxième

place avant qu’elle ne lui soit subtilisée aux abords du poteau. Son

entraîneur, Charles Gourdain, nous a confié : « C’est une pouliche honnête qui

a une petite qualité de plat. Elle venait de courir par deux fois à Pau mais

elle avait été arrêtée. Elle n’avait donc pas “pris dur”. »

 

Déception. Plusieurs concurrentes ont déçu alors qu’on

attendait beaucoup d’elles, comme Saturne Collonges (Dom Alco), propre sœur de

Neptune Collonges (Dom Alco). La pensionnaire de Marcel Rolland a parfois sauté

gros, effectuant plusieurs fautes. Elle n’a pu jouer aucun rôle à l’arrivée,

mais devrait être revue à Auteuil dans une épreuve pour AQPS.

 

La nièce de Cumberland et Embiez

Élevée par Thierry Cyprès, Septland est la nièce de deux

vainqueurs du Prix Maurice Gillois (Gr1), Cumberland (Cyborg) et Embiez (Lute

Antique). Cumberland a confirmé face aux vieux chevaux en se plaçant à de

multiples reprises dans des épreuves de Groupe préparatoire au Grand

Steeple-Chase de Paris (Gr1). Septland est également la nièce du regretté Quick

Apple’s (Dom Alco), facile gagnant de sa course de débuts à Enghien. Elle

appartient donc à une famille de bons sauteurs.

Mère de Septland, Jubyland (Kadalko) n’a pas couru. Elle

compte six produits dont deux gagnants, parmi lesquels Réunion (Fragrant Mix)

qui était déjà sous la responsabilité de Philippe Peltier.