Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La forme “cherel” face à l’aptitude “macaire”

Autres informations / 14.03.2010

La forme “cherel” face à l’aptitude “macaire”

PARTANTS  

AUTEUIL, Dimanche

Prix Duc d’Anjou (Gr3)

LA FORME “CHEREL”

FACE À L’APTITUDE “MACAIRE”

Lors des cinq dernières éditions du Prix Duc d’Anjou (Gr3),

Guillaume Macaire et Guy Cherel se sont illustrés à deux reprises. Santa Bamba

(Saint des Saints) et Balko (Pistolet Bleu) ont offert ce Gr3 à l’entraîneur

royannais respectivement en 2008 et 2005, tandis que Playing (Astarabad) et

Odeillo du Mathan (Balleroy) ont triomphé respectivement en 2007 et 2006 pour

le professionnel mansonnien. Cette année encore les deux mentors devraient

faire parler d’eux, ils présentent chacun trois de leurs représentants.

 

Les quatre premiers du Prix Congress Le premier nommé aligne

les trois premiers du Prix Congress (Gr2). Rien que ça ! Le Prix Duc d’Anjou

sera donc le théâtre de la rentrée de Saint Macaire (Saint des Saints), le

leader de sa promotion sur le steeple-chase. Il va retrouver en compétition ses

trois dauphins du 7 novembre. Il connait bien les deux premiers, Allen Voran

(Sholokhov) et Ole Companero (Sholokhov), puisqu’il s’entraîne avec eux tous

les matins sur la piste de l’hippodrome de la Côte de Beauté. Il va également

retrouver Saint du Chenet (Poliglote), le très estimé frère de Ma Royale (Garde

Royale), deuxième du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) en 2005. Avec ses

représentants, Guillaume Macaire a remporté tous les steeple-chase réservés aux

3ans en 2009. Ses principaux protagonistes sont présents et la question est :

vont-ils affirmer leur leadership ?

 

Les meilleurs de l’hiver palois

De son côté, Guy Cherel présente le meilleur steeple-chaser

de l’hiver, Kriss William (Califet), qui reste sur trois succès consécutifs sur

la piste paloise dont un sacre dans le Prix Antoine de Palaminy (L). Il connait

bien ses adversaires du jour pour les avoir affrontés l’automne dernier à

Auteuil. Mais le fils de Califet (Freedom Cry) n’avait pas encore le niveau qui

est le sien actuellement. Il va s’engager au côté de ses compagnons de box

Récalcitrant (Equerry) et Keeping Gold (Goldneyev) qui ont tous deux appris

leur métier sur les gros obstacles à Pau et vont donc découvrir le parcours de

steeple parisien. Le premier nommé a passé un très long hiver à Pau pour y

avoir couru à six reprises en deux mois et demi. Le seconde nommé n’a couru que

quatre fois et a conclu son hiver par un succès. Guy Cherel déclarait alors au

propos de cette dernière : « C’est un très bon cheval qui a un trop grand

braquet pour cet hippodrome. Elle sera donc certainement beaucoup mieux à

Auteuil, en tout cas, j’y crois. » Auteuil, elle y est désormais et il ne lui

reste plus qu’à donner raison à son entraîneur.

 

L’inconnue Zandalee

Zandalee (Trempolino) a de la qualité, c’est une certitude.

Mais la protégée de Yannick Fouin en a-t-elle suffisamment pour s’illustrer

face à l’élite de la discipline ? Si tel est bien le cas, son manque

d’expérience pourrait aussi être un handicap. La représentante de Guy Pariente

vient de s’imposer à Fontainebleau pour ses débuts en steeplechase. Une victoire

facile dans un lot très modeste. Aujourd’hui la marche est beaucoup plus haute

et son inexpérience fait défaut. Toutefois, rappelons que Balko, le lauréat de

cette épreuve en 2005 n’avait couru qu’une seule fois en steeple-chase avant de

s’y engager. Mais une différence de classe les sépare. Balko avait remporté le

Prix Congress pour ses débuts dans la discipline, quelques semaines après avoir

remporté le Prix Georges de Talhouet-Roy (Gr2) et pris la quatrième place du

Prix Cambacérès (Gr1) sur les balais.