Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le galop public de boltcity avant les groupes

Autres informations / 13.03.2010

Le galop public de boltcity avant les groupes

Prix du Perche (B)

LE GALOP PUBLIC DE

BOLTCITY AVANT LES GROUPES

Le Prix du Perche (B) s’est révélé être une véritable

promenade de santé pour le solide Boltcity (Elusive City). Un bon tremplin pour

le pensionnaire de Jean-Claude Rouget qui pourrait maintenant être revu dans

les Prix Djebel (Gr3) ou de Fontainebleau (Gr3) en fonction de l’état du

terrain. Des futurs objectifs semi-classiques pour un poulain de classe. Quoi

de plus logique ! D’autant plus que Boltcity est engagé dans la Poule d’Essai

des Poulains (Gr1) et le Prix du JockeyClub (Gr1). Il pourrait ainsi suivre les

traces de son ancien compagnon d’entraînement Oiseau de Feu (Stravinsky)

vainqueur de ce Prix du Perche (B) avant de finir troisième du “Fontainebleau”

et quatrième de la “Poule”.

Ce vendredi, Boltcity aurait pu être piégé dans une course

sans train, mais il n’y en a rien été. Vite derrière l’animateur, Kokouchu

(Slickly), Boltcity a vu la corde s’ouvrir à l’entrée de la ligne droite. Le

partenaire de Christophe Lemaire s’est alors allongé facilement, de lui-même,

et n’a laissé aucune chance à ses rivaux dans les trois cents derniers mètres,

s’imposant de trois longueurs mais il y aurait pu y avoir bien plus ! Un simple

travail du matin réalisé l’après-midi face à des adversaires qui évolue,

néanmoins, plusieurs tons en dessous    de    lui. « Aujourd’hui, il m’a bien plu, a

avoué Christophe Lemaire. Il était décontracté et s’est montré plaisant dans

son comportement. Il a vraiment fait un bond en avant car il n’était pas précoce.

Il a gagné à 2ans, mais c’était sur sa classe » Boltcity a évolué dans le bon

sens durant la trêve hivernale. A 2ans, il avait gagné sa “B” en se relâchant

une fois devant. Cette fois, il a bien 

prolongé  son effort jusqu’au bout

sans que son cavalier ne le sollicite. Un signe favorable en vue de ses

prochains objectifs et une preuve de maturité.

 

Un vrai pedigree de vitesse

Boltcity est issu d’un étalon qui réussit bien à Jean-Claude

Rouget : Elusive City (Elusive Quality). C’est le père d’Elusive Wave… La mère

de Boltcity, Combloux (Southern Halo), a connu une courte carrière de course

sous les couleurs de Nelson Radwan, se plaçant 3e lors de ses débuts avant de

décevoir. Au haras, Boltcity est son deuxième produit après Etty’s Diary

(Enrique), pouliche âgée de 4ans qui a gagné son maiden et qui se trouve

actuellement en 36 de valeur. Suit un yearling mâle non nommé par Kingsalsa

(Kingmambo). La deuxième mère, Company (Nureyev) est gagnante au mois de mai de

ses 2ans sur le kilomètre avant de se placer d’une Listed. Au haras, elle a

produit la bonne Black Escort (Southern Halo), gagnante de Listed à l’âge de

2ans avant de se placer dans le Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2). La

troisième mère de Boltcity est la grande sprinteuse Sigy (Habitat), gagnante du

Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1, 1.000m) à 2ans en 1978. Personne n’a pu

rééditer cet exploit depuis !