Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le potentiel de saphira mans se confirme

Autres informations / 10.03.2010

Le potentiel de saphira mans se confirme

ENGHIEN-SOISY, Mardi

Prix Baroud III

LE POTENTIEL DE

SAPHIRA MANS SE CONFIRME

« Le matin, elle travaille comme une championne. Elle est

douée sur l’obstacle et possède un gros moteur. Face aux pouliches AQPS de 4ans

qui ont un beau programme, je ne vois pas qui peut la battre. » Jean-Luc

Pelletan n’y va pas par quatre chemins : sa pensionnaire Saphira Mans (Fragrant

Mix) est une pouliche de classe. Ce mardi, dans le Prix Baroud III, pour ses

premiers pas en steeple-chase, elle a enthousiasmé les observateurs. Installée

en tête par son jockey, Thierry Majorcryk, Saphira Mans a contrôlé la course

d’un bout à l’autre du parcours. Sûre d’elle dans ses sauts, elle est facilement

repartie sur le plat pour gagner de quatre longueurs sans forcer. Elle reste

ainsi invaincue sur les obstacles « J’étais sûr de gagner à chacune de ses

sorties l’an passé en plat tant elle était plaisante le matin, nous a précisé

Jean-Luc Pelletan. Mais elle avait du caractère. Je l’ai endurcie en la courant

et elle s’est déclenchée durant l’hiver, gagnant une course en plat et une sur

les haies à Pau. On ne peut rien lui reprocher. Elle saute très bien et je

tiens à remercier toute mon équipe qui a fait du bon boulot. » La particularité

de Saphira Mans est de s’être imposée de bout en bout à chaque fois. Une

tactique qui pourrait laisser des traces à la longue, mais les progrès de cette

belle pouliche ne sont pas finis et il sera intéressant de la voir apprendre à

courir en venant de derrière.

 

Une famille d’AQPS polyvalents

Élevée en Saône-et-Loire par la famille Delorme et Mme

Valérie Fuzy, Saphira Mans est une fille de Friska du Moulin (Royal Charter),

gagnante en plat et en obstacle sur des hippodromes provinciaux. L’une de ses

sœurs, Nidéa du Moulin (Video Rock), a débuté victorieusement en plat avant de

gagner en obstacle à Paris, dont le Prix des Coudraies à Enghien, où elle

devançait Cheler (Épervier Bleu) et Mercelin (Passing Sale). À ce jour, elle

est la meilleure de la famille. Une autre des ses sœurs, Quissia Mans (Video

Rock), a montré de la qualité en plat, remportant les deux premières courses de

sa carrière dans cette discipline, dont une “F” à Vichy, où elle dominait

nettement Quevega (Robin des Champs), troisième du Prix Alain du Breil (Gr1).