Match entre rentrantes et pouliches de meeting

Autres informations / 15.03.2010

Match entre rentrantes et pouliches de meeting

COMPIÈGNE, Lundi

Prix de Mercières (D)

MATCH ENTRE

RENTRANTES ET POULICHES DE MEETING

Le Prix de Mercière (D) est très difficile à appréhender. En

effet, comme souvent en début de saison, cette épreuve permet la confrontation

entre des rentrantes et des pouliches ayant participé au meeting d’hiver de

Cagnes-sur-Mer. Dès lors, il ne serait pas étonnant non plus que le verdict de

lundi puisse être bouleversé dans les semaines à venir… Deux des rentrantes de

ce lot portent la même casaque, celle des frères Wertheimer. Montée par Olivier

Peslier, Mixfeeling (Red Ransom) est une fille de la lauréate de Gr1 Goldamix

(Linamix).

Elle a remporté sa course en fin de saison à Saint-Cloud et

doit sûrement se plaire sur des pistes assouplies. Sa compagne d’écurie,

Softmix (Linamix), n’a pas montré grandchose à 2ans. Mais sa mère, Soft

Pleasure (Diesis) était dans le même cas et a gagné sa course à 3ans. Softix

est de bonne famille : celle de Millemix (Linamix) et, de façon plus lointaine,

celle de Triptych (Riverman).

Seule engagée dans un Gr1 classique dans ce lot, Joséphine

Baby (Great Pretender) est une pouliche qui monte en puissance au fil de ses

sorties. Elle a surpris fin janvier à Cagnes-sur-Mer lorsqu’elle a failli

battre Querry Boy (Equerry), placé ensuite du Prix Policeman (L). Déjà endurcie

– elle gagné en traçant son parcours en épaisseur à Deauville –, il faudra

compter avec elle dans ce lot. Serva Padrona (Statue of Liberty) est en grande

forme et a réalisé un meeting de Cagnes quasiment parfait. Elle y a enregistré

une victoire et deux deuxièmes places. Reste maintenant à voir son comportement

pour son retour sur le gazon. Elle aura l’avantage d’être prête, ce qui sera

certainement le cas également pour Kilmore Quay (Traditionally). Présentée par

Carlos Lerner, elle aussi a progressé au fil des sorties pour s’imposer au

troisième essai. Cette fois, l’opposition est plus relevée. Enfin, on attend

des progrès de Terra Nova (American Post), assez discrète pour son retour en

piste lundi dernier. Cette fois encore, Robert Collet l’a associée à son

apprenti.