Menorah préside à la table des novices hurdlers

Autres informations / 17.03.2010

Menorah préside à la table des novices hurdlers

Spinal Research Supreme Novices’ Hurdle

Gr1, Haies, 4ans et plus, 3.300m

MENORAH PRÉSIDE À LA

TABLE DES NOVICES HURDLERS

Après s’être détaché dans le dernier tournant, Menorah (King’s

Theatre) est parvenu à résister à toutes les attaques jusqu’au bout pour

remporter le Supreme Novices’ Hurdle (Gr1), son premier titre de gloire, après

une course dite de vitesse qui s’est déroulée à allure réduite. « Avant

l’heure, je disais que nous serions ravis si nous avions un seul gagnant lors

de cette grande semaine et le voilà, a déclaré Philip Hobbs, entraîneur de

Menorah. Je ressens un énorme soulagement. Richard [Johnson, son jockey, ndlr]

m’a dit qu’il avait fauté à trois obstacle de la fin, mais pourtant il a

continué à gagner du terrain. » Menorah a en effet commis une faute dans un

moment décisif, mais il a pu repartir et s’est montré courageux. Le cheval est

encore un peu vert, à 5ans, et Philip Fenton a déclaré, quant à la suite de son

programme : « Nous avons le temps avec lui. Nous pensons à un objectif précis

pour l’an prochain : le Champion Hurdle [à Cheltenham] plutôt que de l’emmener

sur le steeple. »

 

Dunguib, un archi-favori battu

Dans cette épreuve, les principaux battus n’estiment avoir

aucune excuse. L’entourage de Get Me out of Here (Accordion), deuxième, a

déclaré que le plus fort avait gagné et Philip Fenton, entraîneur du grand

favori, Dunguib (Presenting), arrivé troisième, a expliqué que son cheval

l’avait satisfait. Mais du côté des observateurs, peu pouvaient cacher leur

déception face à cette cinglante défaite de celui qui était considéré par

beaucoup comme le meilleur cheval irlandais du Festival. Placé à l’extérieur

pendant tout le parcours par son jeune jockey Brian O’Connell, Dunguib a dû

parcourir bien plus de distance que ses adversaires. Il l’a certainement payé

sur la fin en terminant troisième, sur sa classe, à deux longueurs du premier.

Mais quand les journalistes ont demandé à l’entraîneur si la responsabilité de

ce jockey inexpérimenté pouvait être mise en cause, ce dernier a expliqué que

les courses se déroulaient tellement vite que les jockeys devaient prendre des

décisions rapidement et qu’il ne voulait pas le critiquer. Brian O’Connell a

pour sa part simplement déclaré : « Nous avions mis toutes les chances de notre

côté… »

 

Verbatims

John McManus, propriétaire de Get me out of Here, deuxième :

« C’est toujours mieux d’être dans le cercle des vainqueurs à Cheltenham, mais

le gagnant était le plus fort. » Jonjo O’Neill, entraîneur de Get me out of Here

: « Il a fait une très belle course et nous n’avons pas été malheureux.

Le gagnant a bien couru ainsi que le favori, Dunguib (3e),

nous n’avons donc aucune excuse. Quand vous êtes battu d’une

tête seulement, vous ne pouvez pas dire que le cheval a été marqué par sa

course précédente à Newbury [gagnant d’un Gr3 devant Ronaldo des Mottes,

mi-février]. Il est venu ici au top de sa forme et nous sommes donc ravis. Sa

préparation s’est faite sur place [Jonjo O’Neill entraîne à Cheltenham],

c’était un plus, car il s’était entaillé superficiellement une jambe à Newbury,

mais quelques jours après, tout était très propre et il n’y avait plus de

problème. Nous pensons à Liverpool maintenant, mais nous verrons comment le

cheval va récupérer. Nous sommes très fiers de lui et nous tenons à le

respecter. »

Philip Fenton, entraîneur de Dunguib, troisième : « Nous

sommes satisfaits de sa performance bien qu’un peu déçus de ne pas avoir gagné.

Il a bien voyagé, à l’extérieur, mais je pensais que le train serait un peu

plus élevé. Il en a beaucoup fait sur les premiers obstacles et à la fin, il ne

pouvait pas aller chercher les deux premiers. »