Metalik sun, du sable cagnois à celui de lyon

Autres informations / 04.03.2010

Metalik sun, du sable cagnois à celui de lyon

LYON-LA-SOIE, Mercredi

Deuxième sur la P.S.F. de Cagnes récemment dans une course à

réclamer, Metalik Sun (Gold Away) s’est aussi plu sur le sable de Lyon-La Soie.

Elle a remporté avec aisance le Prix Sénégali (G), ce mercredi, pour sa

troisième sortie publique. « J’ai essayé de la cacher derrière les chevaux de

tête pour qu’elle apprenne son métier et, sur une accélération, elle a fait la

différence », explique son jockey, Stéphane Richardot, au micro d’Equidia. La

protégée de Patrick Khozian a attendu sa troisième sortie publique pour ouvrir

son palmarès. Bien partie, elle s’est immédiatement positionnée dans le dos des

animatrices puis s’est facilement détachée de ses adversaires quand son jockey

lui a demandé de fournir son effort. En retrait, Madame Édouard (Kingsalsa),

l’une des deux animatrices, a conservé la deuxième place. Un résultat qui a

satisfait son mentor, Nicolas Bertran de Balanda. « C’est une très bonne rentrée

pour une pouliche que j’aime bien. Elle n’est pas très précoce mais avait

suffisamment de travail pour retrouver la compétition. Elle a bien progressé

cet hiver et arrive seulement à maturité. »

 

Templière va devoir attendre

Le Prix Sénégali présentait aussi Templière (Protektor), la

sœur du champion sur les haies Temple Lord (Califet). Principale animatrice de

l’épreuve, elle n’a pas pu répondre aux différentes attaques dans la phase

finale et a perdu la troisième place aux abords du poteau. Elle s’est toutefois

montrée sérieuse durant le parcours, mais a pêché sur la fin.

 

Un papier 100% “Wertheimer”

Élevée dans le Calvados, Metalik Sun a été achetée 42.000€

par Paul Nataf aux ventes de yearlings d’octobre 2008 à Deauville. La pouliche

de 3ans présente la particularité d’afficher des origines classiques de

l’élevage Wertheimer & Frère sur plusieurs générations, tant chez sa mère

Silver Fun (Saumarez) que son père Gold Away (Goldneyev). Il ne faut pas

remonter très loin dans sa généalogie pour retrouver du caractère gras. Sa mère

est une gagnante du Prix de Malleret (Gr2) à Saint-Cloud, s’est classée

quatrième du Prix Royal-Oak (Gr1) à Longchamp et est une sœur de deux autres

chevaux black type. Metalik Sun est une petite nièce de Rivière d’Or (Lyphard)

qui est à l’origine de Born Gold (Blushing Groom), la mère de la championne

Goldikova (Anabaa).