Pierrick le geay : le cross-country comme passion

Autres informations / 09.03.2010

Pierrick le geay : le cross-country comme passion

 

LE MAGAZINE      

PIERRICK LE GEAY : LE

CROSS-COUNTRY COMME PASSION

Né tout proche des pistes du célèbre Circuit des 24 heures

du Mans, le jeune garçon s’est senti attiré par ce monde habillé de couleurs,

de paillettes. Les puissantes voitures de course dévalaient la ligne droite des

Hunaudières, Pierrick le Geay s’emplissait des griseries de la vitesse et la

virtuosité des écuyers de ces monstres de métal l’émerveillait. L’année 1969,

la victoire de Jacky Ickx sur une Ford GT 40 ! Les 12 ans d’un adolescent avide

de succès ! L’envie de devenir un champion ! Le désir de gagner !

Finalement, il se dirige vers les courses et il lui faudra

attendre ses 14 ans pour commencer son apprentissage chez Raymond Marceau,

entraîneur public installé en Maine-et-Loire entre Angers et Nantes. Sennones

Pouancé sera l’hippodrome de ses débuts et, avant la fin de ses quatorze

printemps, en selle sur Mon Nez Fin, il passera le poteau en tête sur le

parcours de cross de Machecoul (44).

Pendant six ans, il restera au service du maître. Fort de sa

jeunesse et avide de gagner, il viendra s’installer dans le Sud-Ouest. Jean

Dasque lui donnera sa confiance avant que le centre d’entraînement de

Mont-de-Marsan ne l’attire. Salvin Manfred de Boissieux, René Sirvain et André

Valat seront ses mentors avant que Pierrick ne s’installe comme entraîneur

public sur l’hippodrome des Grands Pins.

Une des grandes joies de Pierrick, que nous avons partagée,

est l’obtention du Pommeau d’Or du meilleur jockey pour le meeting d’obstacle

de Pompadour. La photo de ce trophée embellit toujours la cheminée du salon. Détenteur

à l’heure actuelle d’un permis d’entraîner, il travaille à mi-temps pour la

société des courses montoises. Cela lui laisse le temps de s’occuper de ses 5

chevaux et son épouse, Pascale, l’encourage. Ses enfants le soutiennent : Alex,

le grand fils mécano, Lara, sa fille, a fait ses débuts en course tout récemment

à Jarnac, et la jeune Marie, grande de ses 10 ans idolâtre son papa.

La récompense de la famille est ce Grand Cross de

Montde-Marsan–Prix Raymond de Bouglon, remporté le 28 février avec Achango,

monté par Marc Lamazou-Laresse. Félicité par tous, c’est avec un grand sourire

que notre homme accueille aux balances le fils de Le Triton que la jeune Lara

accompagne fièrement.

Philippe de Bouglon, Président de la Société, remet aux

lauréats, en souvenir de son père qui, lui, a effectué son mandat de 1972 à 1981,

des bouteilles du bas armagnac récolté sur les terres familiales du Château du

Prada.

 

Palmarès de Pierrick Le Geay

En tant que jockey : 3 victoires en plat et 41 en obstacle,

dont une grande majorité en cross.

 En tant qu’entraîneur

: 10 succès en plat et 87 en obstacle. Ses chevaux ont gagné sur les cross du SudOuest

: Agen, Dax, M o n td e M a r s a n , Pau… mais seul le grand cross de Pau lui

échappe…