Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Auteuil j-1 : la pression monte…

Autres informations / 16.04.2010

Auteuil j-1 : la pression monte…

Vendredi, nous sommes allés à la rencontre des entraîneurs

qui peuvent jouer les premiers rôles dans les trois principales courses de la

réunion dominicale : les Prix Murat (Gr2), du Président de la République (Gr3)

et Jean Granel (L). Revue d'effectif.

 

PRIX MURAT

Gr2,

Steeple-Chase, 5ans et plus, 4.400m

• JEHAN

BERTRAN DE BALANDA, Mail de Bièvre, 1er du Prix Troytown (Gr3) : « Je

m’attendais à une bonne performance de sa part mais peut-être pas à une aussi

bonne. Il s’entend à merveille avec Christophe Pieux et a très bien récupéré de

sa course. Il a bien travaillé et a sauté le matin. Il sera très compétitif.

Jusqu’à maintenant, on n’a pas pris trop de risque avec lui alors on ne parle

pas de "Grand Steeple". Pour l’instant, il a le droit d’y aller, il

n’y a pas d’épouvantail comme il y a quelques années. Mais il a seulement 5ans

et il faut le respecter. »

• CHRISTOPHE

AUBERT, Or Noir de Somoza, 3e du Prix Troytown (Gr3) : « Il a très bien

encaissé sa course. C’est un cheval qui commence à prendre de l’âge et si on a

une certitude avec lui, c’est que ce qui a déjà été fait ne se refera plus. On

s’applique à l’avoir au mieux et il nous a déjà remercié l’année dernière. Le

cheval a une bonne marge de progression par rapport à sa dernière course mais

et il devrait bien courir. En revanche, le "Grand Steeple" n’est pas

prévu à son programme. On est toujours tenté par les évènements mais on préfère

rester dans ce qu’il sait faire. »

• FRANÇOIS-MARIE COTTIN, Princesse d’Anjou, 4e du Prix Troytown

(Gr3) : « Elle a beaucoup progressé sur sa course de rentrée. L’assèchement des

pistes ne devrait pas lui poser de problème, au contraire. On redoute

simplement le syndrome de la deuxième course. Elle n’est pas loin d’être au

meilleur de sa condition physique et on en attend logiquement une bonne

performance. »

GUY

CHEREL, Doumaja, 2e du Prix Troytown (Gr3) : « Il est en grande forme et cela depuis

plusieurs courses maintenant. Sur cette bonne lancée, il peut faire une bonne

performance. La dernière fois, il a beaucoup tiré durant le parcours et par

conséquent, on a décidé de lui enlever les oeillères australiennes. On a été

battu par un bon cheval en dernier lieu et je doute qu’il puisse refaire

l’écart. »

• GUY

CHEREL, Odeillo du Mathan, 5e du Prix Troytown (Gr3) : « Il va certainement

être dérangé par le terrain. Il a fait une excellente rentrée et aurait aussi

pu courir le Prix du Président de la République (Gr3), mais il aurait porté trop

de poids. »

• RONALD

CAGET, Mayev, tombé dans le Prix Troytown (Gr3) : « Il n’est pas tombé dans le

Prix Troytown, il a seulement éjecté son jockey après avoir négligé le dernier

obstacle de la ligne d’en face, alors qu’il avait très bien sauté le

rail-ditch. C’est dommage parce qu’il allait librement avec les autres et je

pense qu’il aurait pris une bonne place. On me reproche de ne pas courir le

"Président" mais c’est un cheval qui a 10ans et qui a eu beaucoup de

combats. Dans cette course, ils ne sont que sept au départ et même si le niveau

est supérieur, il a prouvé qu’il pouvait suivre. Je n’ai pas envie de lui

infliger un combat aussi dur que ce grand handicap et c’est un cheval qui peut

encore nous faire plaisir. On verra course après course comment il se comporte

et ce qu’il peut faire. »

• GUY

CHEREL, Objectif Spécial, 4e du Prix Arthur Veil- Picard : « Il retrouve le

steeple d’Auteuil et ça risque d’être très compliqué. Malheureusement, il a

beaucoup trop de gains pour espérer courir un handicap. Il a gagné le Prix du Président

de la République l’année dernière sous 70,5kgs et aurait 73,5kgs cette année.

Il a bien couru en haies pour sa rentrée sur les obstacles mais avait besoin de

cette course. Il a progressé depuis et peut surprendre malgré le poids. »

 

PRIX DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Gr3,

Handicap, Steeple-Chase, 5ans et plus, 4.700m

• PATRICE

QUINTON, Polar Rochelais, 2e du Prix Arthur Veil- Picard : « Il est un ton

en-dessous des meilleurs chevaux de steeple et c’est pour cette raison qu’on a

choisi de s’orienter vers cette épreuve. Il va porter beaucoup de poids mais on

a déjà vu des chevaux bien se comporter avec plus de 70kgs. Il n’avait pas bien

couru pour sa rentrée en début d’année mais s’est très bien comporté ensuite en

haies. Si on ne s’était pas orienté vers le "Président", on serait

certainement resté sur les balais. »

• FRANÇOIS-MARIE

COTTIN, Pyla, 7e du Prix Lutteur III (L) : « Il n’a pas mal couru la dernière

fois et il est très bien placé dans le bas du tableau. Le rallongement de la

distance et le raffermissement des pistes ne lui seront que bénéfique. Il est

bien monté sur sa course mais aura besoin d’un parcours parfait pour réaliser

une bonne performance. »

• GUY

CHEREL, Ramsès Bleu, 2e du Prix Journaliste (L) : « Il est pas trop mal placé

sur l’échelle des poids. Il vient d’effectuer une bonne performance à Enghien

et le changement d’hippodrome ne devrait pas le déranger. C’est le terrain qui

aura peut-être raison de lui. »

• YANNICK

FOUIN, Oscar des Pictons, 4e du Prix Lutteur III (L) : « Il vient de bien

courir et est en bonne forme. Je ne le trouve pas tout à fait fleuri mais je

préfère me fier à sa forme plutôt qu’à son poil. Cette course est un combat mais

il a quelques atouts comme le poids. C’est une course particulière dans

laquelle il faut un peu de réussite. »

 

PRIX JEAN GRANEL

Listed,

Haies, 5ans et plus, 3.900m

• CHRISTOPHE

AUBERT, Zaiyad, 1er du Prix Arthur Veil- Picard : « C’est sa deuxième course en

obstacle depuis son retour alors on est toujours un peu superstitieux. Zaiyad est

un cheval très tendu, ce qui fait qu’il se fragilise. Je ne l’ai pas depuis

longtemps alors je continue de le découvrir mais on s’est vite compris, avec le

cheval. Il devrait logiquement courir en progrès par rapport à sa rentrée qui

ressemblait beaucoup à une course piège. Compte tenu des conditions de course,

ça devrait être plus facile pour le cheval et sa performance devrait nous

donner le tempo pour la suite. »

• FRANÇOIS-MARIE

COTTIN, Peldero, 3e du Grand Steeple- Chase de Paris (Gr1) : « Il n’a pas été

revu depuis sa troisième place dans le Grand Steeple et va forcément manquer de

condition. Ceci dit, il est en bonne forme et il a besoin de courir. On va

pouvoir le situer par rapport aux autres. Son objectif est une nouvelle fois le

Grand Steeple et je dois avouer qu’on est un peu en retard par rapport à l’année

dernière. C’est Benoît Gicquel qui va le monter pour qu’il se familiarise avec

lui en vue des prochains objectifs. »

• JEHAN

BERTRAN DE BALANDA, Kadabi, 3e du Prix Général de Saint-Didier (D – plat) : «

Il a gagné son Groupe l’année dernière et depuis, on l’a castré. La castration

lui a fait un choc, il a eu du mal à s’en remettre. C’est un cheval qui était déjà

devenu très étalon. Il a fait une bonne rentrée en plat puis s’est amusé avec

son gentleman-rider. Il va retrouver les obstacles dimanche et aurait bien pu

faire sa rentrée le mercredi suivant dans une course réservée aux 5ans, mais je

trouvais que le lot était très relevé. Kadabi n’est pas un vrai sauteur. C’est

un cheval qui a besoin de faire de la gymnastique alors je le saute très

souvent sur des choses assez facile pour qu’il s’amuse sur les obstacles. »

• FRANÇOIS-MARIE COTTIN, Royal Palois, arrêté

dans le Prix Prédicateur (L) : « La dernière fois, il n’était pas prêt pour sa

rentrée. Il est un peu sur le déclin depuis l’année dernière mais montre des

choses intéressantes le matin. J’aurai voulu le courir un peu plus tôt mais il

a malheureusement eu un problème qui l’en a empêché. Il pourrait ensuite retrouver

le steeple-chase dans le Prix William Head (L). »