Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Chinese wall, la marque de fabrique de didier guillemin

Autres informations / 28.04.2010

Chinese wall, la marque de fabrique de didier guillemin

MAISONS-LAFFITTE, Mercredi

Didier Guillemin connaît une grande réussite avec ses deux

ans. En remportant le Prix Épinard (F), Chinese Wall (Aussie Rules) est devenue

sa septième lauréate de 2ans. La représentante de la marquise de Moratalla

s’est imposée au bout d’une vive lutte avec Broox (Xaar) en laissant une

impression convaincante. Elle devance d’ailleurs deux mâles puisque Maiguri

(Panis) a pris la troisième place dans leur proche sillage. Associé à la

lauréate, Thierry Jarnet a confié son sentiment à l’issue de l’épreuve. « Ma

pouliche s’est montrée courageuse pour devancer Broox. Le lot était homogène et

présentait de bons poulains. La mienne est à suivre, d’autant que Didier

Guillemin m’a confié qu’il l’estime beaucoup et pense même qu’elle a quelque

chose en plus. » Son dauphin, le grand et beau Broox, favori de l’épreuve et

entraîné par Eoghan O’Neill, s’est montré très dur à la lutte.

 

Les bons débuts de Maiguri

À l’image de Didier Guillemin, Christian Baillet, qui

entraîne lui aussi dans le sud-ouest, mais à La Teste, connaît aussi une

franche réussite avec la jeune génération. Son représentant, Maiguri, a réalisé

une bonne performance en se classant troisième avec quatre longueurs d’avance

sur son premier poursuivant. « C’est sûrement un cheval d’avenir, nous a confié

son mentor. Il devrait certainement être meilleur sur des distances plus

longues, sachant que c’est un fils de Panis (Miswaki) et que sa mère est une

fille de Sinndar (Grand Lodge). C’est un poulain qu’on estime et on va lui laisser

du temps avant de le revoir en course. »

 

De la famille de La Troublerie

Élevée par la marquise de Moratalla, Chinese Wall est le

premier produit de Ganar El Cielo (Ashkalani), qui courait déjà pour Didier

Guillemin. Cette jument a gagné en débutant à Toulouse à l’âge de 3ans.  Son  deuxième produit,  Skadar 

Lake,  est  une  yearling  par Footstepsinthesand (Giant’s Causeway). La

deuxième mère de Chinese Wall, Sindebele (Bikala), a donné le bon Some One

(Solicitor), lauréat à 2 et 3ans en plat, avant de devenir un bon cheval

d’obstacle, gagnant notamment à Enghien et Auteuil. Sindebele est également la

deuxième mère de Korrigan de Hoerdt (Dear Doctor), lauréat du Prix de Beaune

(L) à Enghien.

Sa troisième mère, Something Wild (Will Somers), est la propre

sœur de La Troublerie, qui a remporté le Prix d’Ispahan (Gr1) à Longchamp,

ainsi que trois Grs3 au début des années 1970.