Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Compte-rendu du conseil d’administration de france galop du mardi 30 mars 2010

Autres informations / 31.03.2010

Compte-rendu du conseil d’administration de france galop du mardi 30 mars 2010

 

AU CŒUR DE L’ACTU     

Boulogne-Billancourt, le 31 mars 2010

Le Conseil d’administration de France Galop s’est réuni le

mardi 30 mars sous la présidence de M. Edouard de Rothschild.

 

Les administrateurs ont examiné :

 

les résultats de France Galop

La situation arrêtée au 28 mars, présente un chiffre

d’affaires du PMU en hausse de 0,8% et un produit brut des paris (PBP) à + 1%

(National France). Le PBP des paris augmente au total de 2,2 % avec les courses

étrangères et les courses régionales. Les résultats restent globalement plutôt

positifs.

 

le bilan des meetings de Pau et cagnes

Les membres du Conseil d'administration ont été informés des

bilans des meetings d'hiver de Pau et Cagnes. Malgré des conditions

météorologiques défavorables (gel, neige et pluie), l'ensemble des réunions ont

pu être courues dans des conditions satisfaisantes (une seule réunion à Pau a

été déplacée de quelques jours). Par ailleurs, conformément aux souhaits d’une

majorité de professionnels, le Conseil d’administration a rappelé la nécessité

de conserver les deux pistes plates (P.S.F. et gazon) de l’hippodrome de

Cagnes-sur-Mer. En conséquence, des travaux de drainage indispensables devront

être entrepris sur la piste en gazon à l'intersaison afin de garantir les

conditions techniques nécessaires à la parfaite organisation du meeting.

 

le point sur l’ouverture du marché des jeux en ligne

L’adoption en seconde lecture par le Parlement du projet de

loi sur l’ouverture du marché des jeux en ligne devrait permettre une

promulgation de la loi courant mai 2010 et une ouverture du marché avant le

début de la Coupe du monde de football.

 

les allocations 2010

Il avait été décidé par le Conseil d’administration de

novembre 2009 une augmentation des encouragements et allocations de 1% pour

2010, tout en convenant de refaire un point lors du Conseil d’administration de

fin mars 2010. À la lumière du calendrier de promulgation de la loi relative à l’ouverture

du marché des jeux en ligne (et de l’impact fiscal lié), le Conseil

d’administration a décidé de maintenir l’augmentation des encouragements et

allocations à hauteur de 1% pour 2010.

 

le financement des centres d’entraînement

Le Conseil d’administration de France Galop a pris

connaissance des positions exprimées lors de la réunion des comités

consultatifs de gestion des centres d’entraînement de Chantilly, Deauville et

Maisons-Laffitte en date du 09 mars 2010.

Le Conseil d’administration a pris acte :

•          de la

demande d’associations de propriétaires et d’entraîneurs visant à échelonner

les mesures d’augmentation des tarifs d’entraînement sur une période plus

longue que 3 ans, en portant celle-ci à 5 ans, tout en actant le principe d’une

actualisation annuelle de ces tarifs

•          de faire le

choix de mesures spécifiques selon les sites.

 

Les besoins de rattrapage pour atteindre l’objectif initial

d’un taux de couverture des coûts de fonctionnement de chaque centre par les

propriétaires à hauteur de 60 % représentent en effet des efforts différents et

n’impliquent pas la même urgence.

En conséquence, le Conseil d’administration a décidé la mise

en œuvre, à compter du 2e trimestre 2010, d’un certain nombre de mesures,

détaillées ci-dessous.

Pour 2011 et au-delà, aucune mesure n’est décidée à ce jour,

dans l’attente des propositions des comités consultatifs de gestion qui vont se

réunir à nouveau dans les semaines à venir.

 

Les mesures entrant en application au 01 avril 2010 sont les

suivantes :

 

Centre d’entraînement de Chantilly

•          augmentation

de 10 euros du montant de la cotisation mensuelle d’entraînement, porté à 74

euros HT,

•          augmentation

de 2 euros du montant des galops gazon, porté à 15 euros HT,

•          application

d’un tarif de 10 euros HT par galop gazon sur les pistes intérieures,

•          application

d’un tarif de 7 euros HT par passage aux stalles de départ.                           

 

 

Le cumul de ces mesures en année pleine, sur la base des volumes

d’activités de 2009, représenterait un montant de recettes supplémentaires de

450 Keuros environ.

Ce montant représente 38 % de l’effort financier à réaliser

pour atteindre un taux de couverture des coûts de fonctionnement du centre

d’entraînement par les propriétaires à hauteur de 60 %.

 

Centre d’entraînement de Maisons-Laffitte

•          augmentation

de 22 euros du montant de la cotisation mensuelle d’entraînement, porté à 60

euros HT,

•          augmentation

de 2 euros du montant des galops gazon, porté à 15 euros HT.

Le cumul de ces mesures en année pleine, sur la base des

volumes d’activités de 2009, représenterait un montant de recettes

supplémentaires de 194 Keuros environ.

Ce montant représente 13 % de l’effort financier à réaliser

pour atteindre un taux de couverture des coûts de fonctionnement du centre

d’entraînement par les propriétaires à hauteur de 60 %.

 

Centre d’entraînement de Deauville

•          augmentation

de 10 euros du montant de la cotisation mensuelle d’entraînement, porté à 56

euros HT,

•          augmentation

de 4 euros du montant des galops gazon, porté à 12 euros HT,

•          application

d’un prélèvement de 1 % sur les victoires. Le cumul de ces mesures en année

pleine, sur la base des volumes d’activités de 2009, représenterait un montant

de recettes supplémentaires de 63 Keuros environ.

Ce montant représente 16 % de l’effort financier à réaliser

pour atteindre un taux de couverture des coûts de fonctionnement du centre

d’entraînement par les propriétaires à hauteur de 60 %.

 

la diffusion des images de courses

Un premier bilan des audiences des émissions diffusées sur France

3 a été fait après 5 mois d'exposition (période septembre 09 / février 2010).

Les résultats d'audience sont conformes aux performances globales de l'antenne

France 3 sur le créneau horaire avec près de 900.000 téléspectateurs en moyenne

le week-end et 640.000 téléspectateurs en semaine pour l'émission "En

course sur France 3" (diffusion en direct du Quinté). En moyenne,

l'audience du Quinté est plus que doublée du lundi au samedi et en augmentation

de 30 % le dimanche par rapport à l'ancienne exposition Canal +.

Le programme court "La minute Épique" réunit quant

à lui en moyenne 1.200.000 téléspectateurs chaque jour. Sur ce dernier sujet,

une réflexion sera menée pour faire évoluer le concept créatif et le créneau de

programmation.

 

les conditions générales des courses 2010

Le Conseil d’administration a adopté les conditions

générales des courses pour l’année 2010.

 

la modification des statuts de France Galop

Il a été décidé de soumettre au vote du Comité de France

Galop du 19 avril prochain une modification des statuts de France Galop

résultant de l'ouverture prochaine du marché des paris en ligne.

 

l’aménagement du code électoral

Dans la perspective des élections de fin 2011, il a été

décidé de lancer une consultation technique sur les modalités d’un passage au

vote électronique et de présenter une proposition d’aménagement du code

électoral intégrant cette évolution au Conseil d’administration du mois de mai

pour une approbation par le Comité de juin 2010. En tout état de cause, en cas

d’introduction de ce nouveau dispositif de vote, la possibilité d’un vote

traditionnel par voie postale pourra être maintenue.

 

le fonds de reconversion des chevaux

Le Conseil d’administration a réaffirmé son attachement à la

pérennité du fonds de reconversion des chevaux de courses. Il a en conséquence

été décidé d’équilibrer le budget 2010 de ce fonds par le biais d’une

subvention additionnelle de France Galop de 50.000 euros.

 

Pour 2011 et au-delà et afin de garantir la pérennité du

fonds qui nécessite de disposer d’une dotation annuelle de

250.000 euros, il a été demandé de procéder à une

présentation lors d’un prochain Conseil d’administration de 2 solutions

alternatives :

•          une

subvention directe de France Galop de 250.000 euros,

•          la mise en

place d’un prélèvement de 1/1000ème sur l’ensemble des allocations.

Par ailleurs, le recours au service de ce fonds pour le

placement d’un cheval (facilité par la mise en place d’un numéro vert)

s’accompagnera du paiement d’un montant fixe forfaitaire couvrant les frais de

base (transport, vétérinaire, castration).

 

la réflexion sur les circuits financiers des courses à

réclamer

Le Conseil d’administration s’est montré favorable à

l’opportunité d’engager une réflexion sur les circuits financiers des courses à

réclamer. Il a décidé de saisir pour avis les Conseils du plat et de l’obstacle

et de demander à la commission du code d’étudier les conditions d’application

de cette évolution avant de prendre sa décision lors d’un prochain Conseil

d’administration.