Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Dariole prend la direction du "saint-alary

Autres informations / 22.04.2010

Dariole prend la direction du "saint-alary

SAinT-CLOUd, Jeudi Prix Pénélope (Gr3)

En remportant le Prix Pénélope (Gr3), dariole (Highest

Honor) incite son entourage à la supplémenter dans le Prix Saint-Alary (Gr1) le

23 mai prochain. « Elle est très bonne, c’est une pouliche sérieuse qui n’a

qu’un an d’entraînement derrière elle, explique Pascal Bary. Elle va dans tous

les terrains mais, en digne fille d'Highest Honor (Kenmare), elle devrait être

encore meilleure dans les terrains très souples. On va logiquement penser aux

engagements supplémentaires, elle le mérite bien. » Dariole progresse et

impressionne, c’est ce que nous avions retenu lors son succès obtenu pour sa

rentrée le 9 avril dernier. Ce jour-là, elle ouvrait son palmarès tandis que

cette fois-ci, elle l’enrichit d’une victoire semi-classique. La progression

est rectiligne et, logiquement, elle devrait être revue à un meilleur niveau,

mais pour cela, encore faut-il débourser les quinze mille euros prévus à l’engagement

supplémentaire le 20 mai prochain. Sur la foi de ses origines et des

déclarations de son entourage, Dariole sera encore mieux dans un terrain

pénible. Pascal Bary était déjà l’entraîneur de son père, Highest Honor, qui

façonne de véritables nageurs. « Elle a tout l’avenir devant elle, d’autant

qu’elle sera sans doute meilleure en terrain plus souple, elle pourrait alors

faire un bon automne, confiait son propriétaire, Patrick Barbe. Mon fils m’a

d’ailleurs dit qu’elle gagnerait le Prix Vermeille (Gr1). » Elle aura

certainement plus de chances de tomber sur un terrain profond le 12 septembre

dans le Prix Vermeille plutôt que le 23 mai lors du Prix Saint-Alary.

 

 

Middle Club

et A Media Luz ex-aequo

À seulement une encolure de la lauréate Dariole, figurent

deux pouliches qui n’ont pu être départagées par la p h o t o g r a p h i e .

L’animatrice A Media Luz (Johann Quatz) et l’Anglaise Middle Club (Fantastic

Light) se partagent donc l’accessit d’honneur. « Sans leader, ce n’est pas une

tâche facile, explique Yannick Fouin, le mentor d’A Media Luz. Je ne voulais

pas d’une course sans train, c’est pourquoi son jockey a pris les devants.

C’est une pouliche qui a beaucoup d’amplitude et je pensais qu’elles étaient

allées un peu vite mais Thierry Thulliez m’a dit le contraire et qu’une fois

débordée par la gagnante, elle est bien revenue finir. Elle est très bonne et

les circonstances de course ont fait qu’elle est battue aujourd’hui. Peut-être

auronsnous notre revanche dans le Prix Saint-Alary. » Grande favorite de

l’épreuve, la représentante de Richard Hannon, Middle Club, a fourni un

remarquable effort pour s’emparer de la deuxième place. Pouliche dure à

l’effort, elle a séduit son entourage qui entend bien revenir en France pour

prendre sa revanche. « Elle court très bien et elle nous a bien plu, raconte

Richard Hannon Jr, le fils et assistant de l’entraîneur anglais. Il y a

plusieurs options possibles pour elle maintenant. Il est possible qu'elle coure

le Prix de Diane (Gr1), mais rien n'est décidé. On pourrait également revenir

courir pour le Prix Malleret (Gr2). »

 

Sound of Summer était indisposée

Installée parmi les favorites du Prix Pénélope, Sound of

Summer (Fusaichi Pegasus) était en chaleur avant de s’engager dans cette

épreuve. La pensionnaire de JeanClaude Rouget s’est montrée assez brillante en

début de parcours puis n’a plus quitté la deuxième partie du peloton. Sa

performance est donc à oublier et ne doit pas être condamnée, compte tenu de

cette donnée.  

 

 

Le destin des gagnantes du "Pénélope"

Sur les cinq dernières éditions du Prix Pénélope, une chose

est certaine, ses lauréates peuvent entrevoir un avenir classique. L’année

dernière, la ???JdG rising Star ??Célimène (Dr Fong) a ensuite pris la

quatrième place du Prix de Diane (Gr1), en s’y engageant invaincue. En 2008,

Gagnoa (Sadler’s Wells) a ensuite pris les deuxièmes places des Prix

Saint-Alary de Belle et Célèbre (Peintre Célèbre) et de Diane de Zarkava

(Zamindar). L’année précédente, Mrs Lindsay (Theatrical) s’est ensuite classée

deuxième du Prix de Diane de West Wind (Machiavellian).

Lauréate 2006 du Prix Pénélope, Germance (Silver Hawk) a

ensuite remporté le Prix Saint-Alary avant de prendre la deuxième place du Prix

de Diane, derrière Confidential Lady (Singspiel). En 2005, c’est Perfect edge

(Unfuwain), la représentante de Nicolas Clément, qui a triomphé avant de

prendre la troisième place du Prix SaintAlary et la sixième du Prix de Diane de

divine Proportions (Kingmambo).

dariole, la fille d’une placée du Prix Pénélope

Élevée par René Wattine, Dariole est une fille de dzinigane

(Exit to Nowhere), une jument entraînée par Dominique Sepulchre qui a remporté

une "C" à MaisonsLaffitte sur 2.000m en terrain très lourd, avant de

prendre la deuxième place du Prix Pénélope (Gr3) à Saint-Cloud et la quatrième

du Prix Cléopâtre (Gr3) de Turtle Bow (Turtle Island). Dariole est le troisième

de ses quatre produits et est à ce jour le meilleur élément de la famille. Sa

troisième mère danizetta (Sanctus) est à l’origine de deux produits qui se sont

illustrés au niveau Listed, dunnigan (Trepan) et danigane (Kaldoun).