Le top 3ans "us" vient des wood memorial stakes !

Autres informations / 05.04.2010

Le top 3ans "us" vient des wood memorial stakes !

LE MAGAZINE      

Samedi, se sont disputées deux préparatoires très prisées au

Kentucky Derby (Gr1 – le 1er mai) : le Santa Anita Derby (Gr1) et les Wood

Memorial Stakes (Gr1). Dans cette dernière, un poulain a confirmé tout son

talent en vue de la course aux roses : Eskendereya (Giant’s Causeway). En

pulvérisant l’opposition pour la seconde fois dans une préparatoire au Derby,

ce pensionnaire de Todd Pletcher – entraîneur qui n’a jamais remporté le Derby

– est devenu le nouveau leader américain.

Le 20 février, dans les Fountain of Youth Stakes (Gr2), Eskendereya

n’avait attendu personne et s’était imposé de dix longueurs. Il y a deux jours,

sur la route du Derby, il a une fois encore mis tout le monde d’accord. En

trois foulées, il a laissé ses opposants littéralement sur place. En l’espace

d’un mois et demi, Eskendereya a donc remporté deux préparatoires au sacre

américain dans un style déconcertant et c’est bien cela qu’il faut regarder,

peu importe presque, le lot qu’il affrontait à chaque fois. Aux États-Unis, les

préparatoires se courent dans tous le pays et les chevaux de la côte Ouest et

de la côte Est ne se rencontrent que dans les grandes joutes. Il est donc

difficile de juger l’opposition, mais Eskendereya l’a tout simplement fait avec

brio.

 

Un an après

Pioneerof the Nile

Le propriétaire d’Eskendereya, Ahmed Zayat, peut rêver à

nouveau à la plus belle des victoires dans le Kentucky Derby. L’an dernier, il

avait pris la deuxième place de la grande épreuve avec Pioneerof the Nile

(Empire Maker). Ahmed Zayat était tête de liste des propriétaires américains

par les gains en 2008 et troisième en 2009. Il investit depuis des années dans

les courses, mais aujourd’hui, il est endetté (cf. encadré).

 

Un poulain acheté yearling pour 250.000$

Élevé par Sanford Robertson, Eskendereya n’a jamais couru

sous les couleurs de son éleveur qui l’a vendu yearling à Keeneland par

l’intermédiaire de Woods Edge Farm (Peter O’Callaghan). C’est Ahmed Zayat qui

l’a acheté, en septembre (book 2), pour 250.000 dollars. Le cheval avait fait

partie d’un lot de Zayat Stable : ce 10 septembre 2008, troisième jour des

ventes, le propriétaire avait été le deuxième meilleur acheteur de la vacation

avec neuf produits acquis pour 2.700.000$.

 

Un frère du 2ans Balmont

Modeste en course, la mère d’Eskendereya, Aldebaran Light

(Seattle Slew), a remporté trois petites victoires, mais au haras, elle a donné

deux chevaux de Gr1. Car, outre Eskendereya, elle a produit Balmont

(Stravinsky), né en 2001. Sous l’entraînement de Jeremy Noseda, Balmont a gagné

les Middle Park Stakes (Gr1) et les Gimcrack Stakes (Gr2) avant de prendre la

troisième place du July Cup (Gr1) et des Golden Jubilee Stakes (Gr1).

En descendant la branche maternelle jusqu’à la troisième

mère, on constate qu’Eskendereya et Balmont sont les meilleurs chevaux du

pedigree.

 

Un croisement très utilisé

Eskendereya est issu de l’illustre fils de Storm Cat,

Giant’s Causeway, et d’une mère par Seattle Slew. Ce croisement a été beaucoup

utilisé et à ce jour, on répertorie cinq gagnants de black type issus de ce

croisement entre Giant’s Causeway et Seattle Slew comme père de mère. Chose

amusante, l’année dernière, la troisième des Kentucky Oaks (Gr1), Flying Spur,

était issue de ce croisement. Cette année, il y a Giant’s Jewel, deuxième des

Sceptre Stakes (Gr2). Mais surtout, c’est le croisement entre Storm Cat en tant

que père et Seattle Slew comme père de mère qui a donné de très beaux résultats

: huit produits de ce croisement sont black type. Racing Fever, triple

vainqueur de Gr1 (Matron Stakes, Frizette Stakes, Ogden Phipps Handicap) est

issu de ce mariage. Dans la catégorie des stakes winners nés de ce croisement,

il y a aussi une pouliche que l’on connaît bien en France : la ???JdG Rising

Star ? Peace Camp, gagnante du Prix de Bonneval (L) et deuxième du Prix du

Cercle (L).

 

La vidéo du dernier succès d’Eskendereya est accessible en

cliquant sur le lien suivant : http://www.youtube.com/watch?v=6Xi-dfoW29A