Non, l’equitation n’est pas en guerre avec les courses

Autres informations / 22.04.2010

Non, l’equitation n’est pas en guerre avec les courses

Jean-Marc Lassus, mandaté par la Fédération française

d’équitation sur la question des paris sportifs, nous a contactés suite au

compte-rendu des "Deuxièmes assises du jeu d’argent au Sénat", publié

dans JDG hier. « Vous avez mal interprété ce que j’ai pu dire. Oui, il y a bien

une guerre, mais pas entre l’équitation et les courses. Ceux qui sont en

guerre, ce sont les opérateurs sur un nouveau marché des paris sportifs, et non

pas les fédérations sportives ! La loi place depuis quelques jours tous les

organisateurs de compétitions sportives dans le champ concurrentiel des paris

mais, encore une fois, la FFE n’est pas un guerrier et n’a l’intention

d’agresser personne. » Et d’ajouter : « À titre personnel et professionnel, je

suis un ami des courses de longue date, comme l’est la Fédération. J’ai

notamment eu l’occasion de travailler avec nos amis des courses sur la fiscalité,

le droit agricole, les questions économiques communes à toutes les entreprises

du cheval, des secteurs des courses et de l’équitation. »