Olivier goulon, expert des paris en ligne : « le pmu est celui qui profitera le plus de l’ouverture »

Autres informations / 07.04.2010

Olivier goulon, expert des paris en ligne : « le pmu est celui qui profitera le plus de l’ouverture »

LE MAGAZINE      

Le site www.ruedesjoueurs.com n’est pas un opérateur. C’est

un guide qui aide les parieurs à trouver le jeu et l’opérateur qui leur

convient. Numéro 1 sur son marché, "RueDesJoueurs" s’intéresse depuis

peu aux courses, en plus des paris sportifs et du poker. Son président, Olivier

Goulon, nous a accordé une interview exclusive.

 

 

jour de galop. – Vous qui connaissez parfaitement le           comportement des parieurs en ligne, pouvezvous nous dire quelles sont leurs

motivations ? olivier  goulon.  –  Nous

avons effectivement étudié leurs habitudes      et

nous avons constaté que, pour la grande majorité d’entre eux (70%),    leurs    motivations

tenaient en cinq points. La plus

importante est de gagner de l’argent. C’est à la fois rassurant, puisque le but

de parier est de faire fructifier sa mise, et surprenant, parce que les gains

sont souvent limités. Viennent ensuite quatre motivations qui se ressemblent :

prendre du plaisir, occuper son temps, s’amuser et se distraire de leur

quotidien.

 

Quelles différences y a-t-il entre une personne qui parie

sur le sport et un joueur de poker ?

Le pari sportif s’apparente à un défi personnel, car le

parieur ne se positionne pas par rapport à d’autres joueurs. C’est une démarche

intrinsèquement liée à soi-même. À l’inverse, le poker est d’abord un jeu

social. Le joueur cherche à acquérir un statut dans un groupe. Les "loups

solitaires" sont rares au poker. D’ailleurs, les sites de poker qui

fonctionnent le mieux sont ceux qui permettent de rencontrer d’autres joueurs

pour échanger. Ce sera un problème avec la nouvelle loi, puisque sur les sites

légaux, les parieurs français joueront entre eux. Leur ouverture sur le monde

sera donc limitée.

 

l’ouverture va donc restreindre le champ du poker en ligne ?

En fait, cela dépend de quel type de joueurs on parle. Pour

ceux qui sont déjà actifs sur le web, oui. Mais pour les débutants, la nouvelle

loi constituera plutôt un avantage, car les néophytes pourront accéder à une

communauté qui va parler leur langue, et le joueur rencontrera des joueurs

moins forts. Le néophyte se sentira certainement moins perdu. En cela, la loi

remplit son objectif de protection des joueurs.

 

Mais en même temps, la loi ouvre beaucoup de perspectives !

Oui, c’est là le paradoxe de cette nouvelle loi, qui est à

la fois contraintes et opportunités. Je prends l’exemple du profil des nouveaux

opérateurs. Les députés socialistes ont parlé d’un cadeaux aux « amis du

Fouquet’s » de Nicolas Sarkozy. Il est vrai que lorsque l’on regarde la liste

des nouveaux entrants, plusieurs d’entre eux semblent proches du pouvoir. Mais

en réalité, les grands gagnants de l’ouverture sont les deux opérateurs

monopolistiques. Ils sont en effet les seuls à pouvoir préparer activement l’ouverture,

notamment en verrouillant des accords avec les plus grands médias pour

consolider et développer leur notoriété. Ce que la loi prépare, ce sont de

futurs géants européens du jeu. À terme, je pense que le PMU et la FdJ vont

vivre ce qu’a connu France Télécom : d’abord la contrainte de subir la

concurrence, puis de formidables opportunités de croissance à l’international.

 

doit-on s’attendre à une déferlante de nouveaux joueur ? et

à qui cette déferlante va-t-elle profiter ? Le poker a déjà entre 1,2 et 1,3

million de joueurs en ligne. Donc, légal ou pas légal, je ne pense pas que son

nombre de joueurs va considérablement augmenter. D’autant que c’est un jeu

compliqué. Pour moi, l’explosion va avoir lieu sur le pari sportif.

Contrairement au poker, la "prise en mains" est simple, car tout le

monde connaît les règles du football, qui va représenter 80% des échanges.

Passer du statut de supporter à celui de parieur sera facile.

 

et les courses ?  Il

est évident qu’un turfiste peut se laisser tenter par un pari sportif, car il

sait déjà ce qu’est l’émotion de jouer de l’argent sur une compétition  sportive. Pas besoin de lui expliquer ! C’est

là que le PMU va être très fort, parce qu’il sait ce qu’il doit faire pour

garder ses clients et pour en conquérir de nouveaux. Je pense que certains

nouveaux joueurs feront assez facilement le chemin de supporter vers le parieur

sportif, et de parieur sportif vers parieur hippique. Les démarches sont assez

proches ; les passages assez évidents. C’est pourquoi je crois que c’est le PMU

qui profitera le plus de l’ouverture. Son autre force, c’est la notoriété de sa

marque, qui est phénoménale, et rassurante aussi. Le PMU est un peu comme une

banque...

 

Si ce n’est que le pMu n’a encore jamais pris de paris

sportifs…

Aujourd’hui, on constate que 85% des enjeux sur le sport se

font avec 3% des joueurs : je crois que c’est une structure de business model

que le PMU connaît bien, non ?