Royal bench obtient son étoile en poulain classique

Autres informations / 05.04.2010

Royal bench obtient son étoile en poulain classique

L’impression visuelle est phénoménale quand Royal Bench

(Whipper) survole le Prix Machado (B). Le poulain de Robert Collet est parti de

la stalle la plus en dehors, s’est immédiatement bien placé, est resté très

détendu et s’est envolé lorsque son jockey a ouvert les doigts. Il a passé le

poteau avec huit longueurs d’avance. Son entraîneur a déclaré que son poulain

irait sur la Poule d’Essai (Gr1) ou le "Jockey Club" (Gr1) en passant

par le Prix de Guiche (Gr3). Pour l’ensemble de ces raisons, nous lui attribuons

une ???JdG Rising Star ?. Royal Bench n’est plus tout a fait le même poulain

qu’à 2ans lorsqu’il a remporté le Prix du Puits de l’Ermite (D). « Il a pris

beaucoup de force cet hiver », confirme son entraîneur. Ioritz Mendizabal son

jockey, trouve un poulain qui pourrait l’emmener vers les épreuves classiques

dans lesquelles il est déjà engagé. « Dans cette course limpide, le meilleur a

gagné, a-t-il déclaré. Je veux remercier Monsieur Collet car quand je l'ai

appelé pour monter le cheval, il ne m'a rien demandé sur ma condition physique,

il m'a dit oui tout de suite [Ioritz a été arrêté un mois, ndlr]. Il m'a dit

aussi qu'il fallait que je m'attende à voir le cheval enclencher dès que je lui

demanderais et c'est ce qu'il s'est passé. Il a pris son mors et a gagné en

trois foulées. J'ai bon espoir d'avoir là un 3ans classique pour cette année. »

Royal Bench a toujours été estimé par son entourage et la présence de Constant Lover

(King’s Best), qui a joué le rôle de leader, était un paramètre suffisant pour

croire sérieusement en ses chances. Dans une course menée bon train par le

leader, Royal Bench a voyagé en deuxième épaisseur sur une troisième ligne. Les

deux favoris de l’épreuve, dibir (Shamardal) et la ???JdG Rising Star ???Lochinver

(Kingmambo) ont constamment été pris de vitesse à l’arrière du peloton et n’ont

jamais pu combler le retard sur les fuyards. Ils ont même dû se contenter

respectivement des troisième et quatrième places, derrière le surprenant

Intrepido (Fasliyev), qui n’a jamais baissé de pied dans la phase finale après

avoir voyagé côté corde sur la même ligne que le futur lauréat.

 

La déception Lochinver

Lors de ses débuts victorieux à Saint-Cloud, Lochinver avait

refait beaucoup de terrain pour venir chercher son succès. Aujourd’hui, il a

longtemps été pris de vitesse et a été déboîté dès l’entrée de la ligne droite

finale pour tenter de combler son retard. La sanction est immédiate et le

poulain d’André Fabre a coincé dans les cent derniers mètres, perdant la

deuxième puis la troisième place. Sa performance n’est pas mauvaise mais est

loin de celle que l’on pouvait lui prêter quand il avait débuté de façon

impressionnante. Cependant, dans le terrain pénible du jour, certaines valeurs peuvent

être faussées et il ne faut pas condamner Lochinver sur cette course.

 

Premiers pas de dibir sur le gazon

Pour la troisième course de sa carrière, Dibir débutait sur

le gazon. Le 3ans de Jean-Claude Rouget avait préalablement couru à deux

reprises sur le sable de Deauville. Mais du sable normand au

"bourbier" de Longchamp, la différence est énorme. Comme le

pensionnaire d’André Fabre, Dibir a longtemps été pris de vitesse puis a été

lancé de loin. Dans un premier temps dominé par Lochinver, il a eu le mérite de

ne jamais baisser de pied dans la phase finale et a poursuivi son effort tout

au long de la longue ligne droite de l’hippodrome du Bois de Boulogne. Un

paramètre qui incite à croire que le représentant du prince Aga Khan peut

courir sur plus long et qu’il pourrait être nettement rallongé. Sa mère

diasilixa (Linamix) a d’ailleurs gagné le Prix de Royaumont (Gr3) sur 2.400m.

 

100% Kilfrush Stud Farm

Élevé par Kilfrush Stud Farm (le haras de Richard-Claude

Strauss), Royal Bench est un pur produit de cet élevage. Son père, Whipper

(Miesque’s Son) réalise de très bons débuts en tant qu’étalon. Pour sa première

production cette année, il a donné quatre gagnants dont dolled Up, lauréate du

Prix du Bois (Gr3) et quatrième du Prix Morny (Gr1). Robert Collet, qui a

entraîné Whipper, nous a confié qu’il ne « peut que se réjouir de la réussite

de cet étalon, d’autant que tous ses produits galopent. » Mère de Royal Bench,

Hit the Sky (Cozzene) n’a pas couru. Son premier produit, Rain of melody (Night

Shift), a enlevé deux courses. Deuxième mère de Royal Bench, Cerulean Sky

(Darshaan) est aussi un produit de Kilfrush Stud Farm. Sous les mêmes couleurs

que son petit-fils, elle a enlevé le Prix SaintAlary (Gr1) et s’est classé troisième

du Prix Vermeille (Gr1). Au haras, elle a donné Honolulu (Montjeu), vainqueur

de Groupe 2 sur 3.600m et troisième du St Leger (Gr1) alors qu’il en était le

favori.