Saint du chenet auréolé d’une premiere victoire sur les gros parcours

Autres informations / 03.04.2010

Saint du chenet auréolé d’une premiere victoire sur les gros parcours

C’est fait. Saint du Chenet (Poliglote) a enfin confirmé ce

que tous les observateurs pensaient : il est un cheval de

Groupe.AprèsdeuxprobantsaccessitsdanslesPrix

Congress (Gr2, 4e) et Duc d’Anjou (Gr3, 3e), le pension-

naire de Marcel Rolland avait donné beaucoup d’espoirs à son

entourage. On le voyait déjà remporter un Groupe sur 4.100m. En effet, avec son

abattage, Saint du Chenet a l’étoffe d’un cheval fait pour les gros parcours.

Comme prévu, il a fait sien son premier Groupe sur un tracé à sa convenance. «

La dernière fois, il courait très bien sur 3.500m, mais je savais que

l’allongement de la distance et le terrain plus souple allaient l’avantager,

nous a expliqué Marcel Rolland.Dansle"Ducd’Anjou",ilaurait pu gagner

s’il n’avait pas fait une faute au gros open-ditch. C’est un bon sauteur qui

fait parfois des fautes inutiles. Il n’a pas beaucoup de métier et il est

tardif. Aujourd’hui, il le fait bien.»

Pilote de la sœur de Saint du Chenet, Ma Royale (Garde

Royale), Régis Schmidlin a été séduit par son partenaire expliquant : « C’est

le frère d’une véritable crack… L'autre jour, le cheval était un peu débordé et

je n'ai pas réussi à le faire bien sauter. Il avait d'ailleurs fauté à l'Open

Ditch, à cause de moi, car je l'avais un peu pincé devant alors qu'il aurait

voulu en retaper une. Cette fois-ci, dans un terrain qui est un vrai bourbier,

il a pris ses marques et a bien sauté. Je suis content, en tous cas, je peux

continuer à être jockey : j'avais dit à Marcel Rolland que si je ne gagnais pas

un Groupe avec celui-là, je déchirais ma licence ! » Attentiste comme à son

habitude, Saint du Chenet est arrivé avec des ressources intactes à l’entrée de

la ligne droite et il a disposé sûrement de Keeping Gold (Goldneyev) pour

finir.

 

Ma Royale-Saint du Chenet, un dénominateur commun : Marcel

Rolland

« Et dire que personne n’en a voulu à 5.000€ lorsqu’il est

passé sur le ring d’Arqana… » Marcel Rolland était songeur en réalisant que le

frère de Ma Royale (Garde Royale) deuxième du Gras Savoye Grand Steeple-Chase

de Paris (Gr1) 2005, n’avait pas trouvé preneur à cette somme, même s’il n’a

pas des aplombs postérieurs parfaits. Y’a-t-il justement des comparaisons

possibles avec la grande jument bai-brune ? « Saint du Chenet a encore du

chemin à faire pour valoir sa sœur même si cette dernière ne courait pas les

Groupes à son âge, si tôt dans la saison, nous a avoué Marcel Rolland. Ma

Royale était aussi plus tardive encore que Saint du Chenet. »

 

Keeping Gold sur son meilleur parcours

Quatrième du Prix Congress (Gr2) alors qu’elle découvrait le

steeple-chase d’Auteuil, Keeping Gold a prouvé qu’elle avait sa place dans les

courses de Groupe. D’autant qu’à l’image du lauréat, le parcours proposé l’a

avantagé. « J’ai toujours pensé que c’était une jument de 4.100m, nous a confié

son entraîneur, Guy Cherel. Elle a de l’abattage et son jockey Benoit Gicquel a

dit qu’il s’était régalé en la montant. La dernière fois, pour son premier

parcours sur le steeple d’Auteuil, elle avait été devant en se montrant un peu

brouillon parfois. Aujourd’hui, elle était beaucoup mieux. Elle est revenue de

Granville vendredi. Elle a bien sauté. C’est une bonne et belle jument et je

suis content car je l’ai élevé. »

Ole Companero : une nouvelle tactique payante Sixième     seulement dans le "Duc d’Anjou",

Ole Companero (Sholokov) a beaucoup mieux couru cette fois. Propulsé en tête

par Jacques Ricou, il a semblé plus sûr de lui même s’il est parti de trop loin

au gros open- ditch. « On a tenté quelque chose avec lui en le faisant aller

devant pour la première fois, nous a déclaré son entraîneur Guillaume Macaire.

Il a mieux respiré et je pense que si le terrain avait été moins lourd, il

aurait pu aller plus loin. J’ai ma petite idée derrière la tête avec lui.

Quant à mes deux autres protégés, Saint Macaire (Saint des

Saints, 5e) et Allen Voran (Sholokov), je ne comprends pas leur performance.

Ils sont très décevants. Saint Macaire n’avait pas de gaz alors que sa prise de

sang était bonne. Il va aller au pré et bénéficier de repos. » À la décharge

d’Allen Voran, il faut souligner qu’il a fait une faute sérieuse à la rivière

des tribunes.

 

Le frère de Ma Royale

Élevé par sa copropriétaire, Marie-Laure Besnouin, Saint du

Chenet est né pour faire les beaux jours d’Auteuil. Il est en effet le frère de

Ma Royale, deuxième du Grand Steeple au

termed’uneremarquablefindecourse,maisaussi deuxième du Prix Alain du Breil

(Gr1) et gagnante du Prix Ingré (Gr3). Mais Saint du Chenet est aussi le frère

de Galant Moss (Tip Moss), deuxième du Prix Renaud du Vivier (Gr1) et troisième

de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) ; de Jocelin (Epervier Bleu),

deuxième du Grand Steeple-Chase de Deauville (L) ; et d’Orthence (Epervier

Bleu), deuxième du Prix Wild Monarch (L). Depuis Saint du Chenet, sa mère

Tchela a eu trois produits : Tanais du Chenet (Poliglote), une propre sœur du

pensionnaire de Marcel Rolland qui est aussi à l’entraînement chez l’entraîneur

cantilien ainsi qu’Union du Chenet (Kahyasi), un 2ans et Viva Tchela

(Astarabad), un yearling. Tchela a couru vingt-huit fois sans gagner, mais elle

a pris deux places au niveau Groupe, sur les gros obstacles.