Simon de montfort prend du caractère gras

Autres informations / 04.04.2010

Simon de montfort prend du caractère gras

 

SAINT-CLOUD, Dimanche

Ils n’étaient que six à prendre le départ du Prix François

Mathet, Listed préparatoire au Prix du Jockey Club (Gr1), et seulement deux à

se disputer la victoire. C’est Simon de Montfort (King’s Best) qui a eu le

dernier mot, aux dépens de l’animateur Pain Perdu (Vespone). Le protégé d’André

Fabre avait fait sensation à 2ans lors de ses deux premières courses. Sans

dominer des lots de champions, il avait à chaque fois laissé une impression

très favorable en plaçant à chaque fois un formidable coup de reins. Ensuite,

dans le Critérium de Saint-Cloud (Gr1), il ne s’était pas montré sous son

meilleur jour, concluant seulement sixième. « L’an dernier, dans le Critérium

de Saint-Cloud, on n’avait pas eu un bon parcours, confie Mickaël Barzalona. De

plus, le cheval n’a jamais pu accélérer et on n’a pas compris ce qu’il s’était

passé. Aujourd’hui, c’est très différent, tout s’est passé à merveille et il a

placé une bonne accélération pour revenir chercher l’animateur. » Après ses

bons débuts, il confirme ce dimanche l’excellente impression qu’il avait laissée

en s’offrant du caractère gras. Engagé dans les principales courses de Groupe

printanières, il pourrait en être l’un des principaux protagonistes. Parti en

retrait dans cette épreuve, il a longtemps attendu avant de passer par

l’extérieur pour fournir son effort. Pain Perdu, l’animateur, avait déjà pris

un avantage conséquent à mi-ligne droite finale et semblait difficile à battre.

Toutefois, le poulain de l’écurie Godolphin Snc a trouvé les ressources

nécessaires pour revenir et s’imposer assez nettement. Les poursuivants ont

quant à eux terminé à huit longueurs du duo de tête.

 

« Pain Perdu fait partie des bons poulains de sa génération

»

Pain Perdu restait sur un franc succès à Saint-Cloud,

triomphant de bout en bout. Ce dimanche, le protégé de Nicolas Clément a tenté

la même tactique mais est tombé sur plus fort que lui. « C’est un des bons

poulains de sa génération, nous a dit Nicolas Clément. C’est la première

génération des produits de Vespone (Llandaff), il confirme sa dernière victoire

mais est tombé sur un os. Stéphane Pasquier avait carte blanche avec lui, c’est

un poulain versatile qui court aussi bien derrière que devant et qui se plait

beaucoup dans ce terrain. »

 

Simon de Montfort, en bon frère de notability

Élevé par Darley, Simon de Montfort a pour mère noble Rose

(Caerleon), une bonne jument qui, à l’âge de 2ans, s’était classée deuxième et

première sur 1.200 puis 1.400m, en deux apparitions. À 3 et 4ans, Noble Rose

s’affirme comme une bonne jument de Groupe sur des distances entre 2.000m et

2.900m. Avant Simon de Montfort, elle a donné notability, un cheval qui évoluait

sur le mile, vainqueur de Gr2 à Baden-Baden. Tous deux sont par le miler King’s

Best. Leur deuxième mère, Noble Lily a produit trois black type. Outre Noble

Rose, on note aussi noctilucent (Lammtarra), une pouliche entraînée par

Henri-Alex Pantall, gagnante de Listed sur 2.300m.