Une fée qui commence à faire rêver

Autres informations / 29.04.2010

Une fée qui commence à faire rêver

LONGChAMP, Jeudi

Prix de Sèvres (F)

UNE FÉE QUI COMMENCE

À FAIRE RÊVER

Supplémentée dans le Prix de Sèvres (F), fée Rêvée (Doyen) a

justifié la confiance que son entourage a placée en elle. Attaquée de toutes

parts après s’être portée sur la ligne de tête, elle a su repartir en donnant

un nouveau coup de reins pour venir s’imposer. Et, à l’image de Don Bosco,

lauréat chez les mâles, elle faisait face à des concurrentes qui avaient pour

certaines couru à 2ans, alors que Fée Rêvée n’a débuté que le 2 avril. « Elle

avait bien débuté, terminant quatrième face à des chevaux ayant déjà couru,

tout en étant encore un peu tendre, nous rappelait l’un de ses copropriétaires,

Michael Hozé. Elle est par Doyen, alors nous avons pris notre temps avec, car

elle est un peu tardive. » Tardive, mais avec de la qualité, car son entourage

a su être patient avec elle. « Elle a toujours très bien travaillé, nous

expliquait Sandrine Tarrou, son entraîneur. Elle est arrivée normalement à

l’entraînement chez moi, mais j’aime bien laisser le temps aux chevaux de

venir. C’est une pouliche que nous avons préservée et je pense qu’elle a de la

marge. » Fée Rêvée est la deuxième gagnante de Doyen en France, après Lady’s

Purse, lauréate d’un maiden "G" le 17 avril à Cholet.

 

Growthwork Sarl, une écurie familiale

Fée Rêvée porte les mêmes couleurs que Guest ville, celles

de Growthwork Sarl. Michael Hozé, l’un des deux membres de cette écurie, nous

racontait : « Il y a deux personnes dans cette écurie. Mon père, Pierre, et

moimême. C’est une écurie assez jeune et nous travaillons avec Sandrine Tarrou.

Nous avons d’ailleurs acheté Fée Rêvée ensemble. En tout, nous avons

actuellement une dizaine de chevaux. Quatre 2ans, deux 3ans et quatre4ans. Nous

sommes contents de nos résultats et, d’ailleurs, dans notre première génération

de chevaux, tous étaient gagnants. L’an dernier, nous avons vécu de bons

moments avec Guest Ville. Ce fut une belle aventure avec lui. »

 

La famille de kaldounévées

Fée Rêvée a été achetée par Sandrine Tarrou, à l’amiable,

aux ventes d’août 2008 d’Arqana. Sa mère, Star des Évées a gagné quatre fois et

a donné naissance à Joha (Johann Quatz), lauréate du Prix George Trabaud (L).

Star  des Evées est également la

génitrice de Montparno, bien connu dans les gros handicaps, et que Thierry

Jarnet, jockey de Fée Rêvée, a souvent monté.

La deuxième mère de Fée Rêvée, Safaroa, est pour sa part la

génitrice de kaldounévées, double gagnant de Gr3 et placé de Gr1 et désormais

étalon. Également, Safaroa est la grand-mère de varévées, gagnante du Prix

Gladiateur (Gr3), deuxième du Prix du Cadran (Gr1) et qui avait tenté sa chance

dans le Melbourne Cup (Gr1).