Une opportunité rêvée de remporter un groupe 3

Autres informations / 07.04.2010

Une opportunité rêvée de remporter un groupe 3

L’édition 2010 du Prix Djebel (Gr3) a réuni un lot plus

modeste que chez les pouliches, dans le Prix Imprudence (Gr3). too nice name

(Kingsalsa) est le seul des huit partants à se distinguer avec le label black

type là où les pouliches portent toutes du caractère gras.

La course aurait pu se courir à six partants si les

entraîneurs de ricci (Highest Honor) et bling (Kingsalsa) n’avaient pas décidé

de supplémenter leur pensionnaire. La succession de le havre (Noverre) est

ouverte, mais il est difficile d’imaginer que le futur lauréat du Prix du

Jockey Club figure dans ce lot ni même dans celui de la Poule d’Essai des

Poulains à laquelle prépare ce Prix Djebel. Supplémenté, Ricci a l’étoffe d’un gagnant

potentiel. Le protégé de Richard Gibson reste sur quatre victoires

consécutives. Il monte les marches une à une et étonne à chacune de ses

sorties. Il reste sur un succès dans le Prix Henry Foy (B) à Compiègne, épreuve

dans laquelle il s’est imposé avec autorité. La marche est plus haute, mais

l’opposition est modeste.

 

too nice

name, l’unique black type

L’écurie de Robert Collet est en forme et la candidature de

Too Nice Name n’est pas à prendre à la légère. Le poulain s’est offert du

caractère gras sur le sable deauvillais en remportant de haute lutte le Prix

Montenica (L). Très expérimenté, il a déjà couru dix-huit fois et connaît le

haut niveau. Nettement battu lors de sa dernière sortie dans le Prix Omnium II

(L) à Saint-Cloud, il affrontait une opposition bien plus relevée et son jockey

n’avait pas été dur avec lui.                                    

 

ENGAGEMENTS DANS LES GROUPES

Prix du Jockey Club : Boltcity, Makfi, Billy Boy Blue Poule

d’Essai des Poulains : Boltcity, Makfi, Billy Boy Blue

2.000 Guinées anglaises : Makfi

2.000 Guinées allemandes : Makfi

 

Le Prix Djebel a souvent réussi à Jean-Claude Rouget, il en

est d’ailleurs le tenant du titre avec Le Havre et avait aussi remporté

l’édition 2007 avec uS ranger (Danzig). Cette année, il présente deux de ses

pensionnaires. boltcity (Elusive City) dispose des meilleurs titres et reste

sur une facile victoire pour sa rentrée le 12 mars à Deauville dans le Prix du

Perche (B). Quatrième du Prix de Cabourg (Gr3) et deuxième du Prix de la

Huderie (L) l’été dernier en Normandie, il est incontournable dans cette

épreuve. Le deuxième atout de l'entraîneur palois, Silver black (Hennessy), a

foulé la piste pour la première fois cet hiver à Cagnes-sur-Mer, en début

d’année de 3ans. Il a déjà couru à cinq reprises et reste sur deux succès, dont

un déconcertant sur le sable deauvillais.

 

Makfi l’invaincu

Makfi (Dubawi) est le seul poulain invaincu à prendre le

départ du Prix Djebel, ce qui n’est toutefois pas un exploit puisqu’il n’a pris

le départ que d’un seul tournoi. Il a triomphé pour ses débuts à Fontainebleau

dans le Prix du Loing (F) en laissant une impression favorable. La marche à

gravir entre son maiden et ce Gr3 paraît difficile mais n’est pas impossible.

 

VerbatiMS

Christophe-Patrice Lemaire, jockey de boltcity, 1er Prix du

Perche (B) : « Aujourd’hui, il m’a bien plu. Il était décontracté et s’est

montré plaisant dans son comportement. Il a vraiment fait un bond en avant car

il n’était pas précoce. Il a gagné à 2ans, mais c’était sur sa classe. »

 

Richard Gibson, entraîneur de ricci, 1er Prix Henry Foy

(B) : « C’est un poulain endurci, je savais qu’il

repartirait sous les attaques. Il aime le terrain lourd et il a bien progressé.

»

Mikel Delzangles, entraîneur de Makfi, 1er Prix du Loing (F)

: « On s’attendait à ce qu’il coure bien. J’ai peu de mâles de 2ans, mais il

fait partie des bons. Il est facile et un peu froid. »

 

billy boy blue revient à Maisons-laffitte

billy boy blue (Whipper) revient sur la piste de ses débuts

victorieux. Le protégé de John Hammond s’était imposé sur le parcours qui nous

intéresse et a l’avantage d’avoir effectué sa rentrée à Cagnes-sur-Mer à la fin

du mois de février.

Il fait partie de la première génération des produits de

Whipper (Miesque’s Son), qui, à l’image de Royal Bench et Dolled Up, sont

toujours redoutables.