Walistol fait parler son expérience

Autres informations / 07.04.2010

Walistol fait parler son expérience

AUTEUIL, Mercredi

 Les deux premiers à

l’arrivée du Prix Grandak étaient les poulains les plus expérimentés. Walistol

(Maille Pistol) s’est imposé facilement devant happy Wells (Doyen). Lauréat

d’une "D" à Maisons-Laffitte, le protégé de Sébastien Jésus s’est

imposé plaisamment. « Cela fait déjà un an qu’il saute à la maison, nous a

expliqué Sébastien Jésus. Il est né pour ça, c’est un poulain un peu allant qui

est un brin timide sur l’obstacle mais il le fait bien. C’est une victoire qui

fait plaisir. » Roger Jésus, propriétaire, éleveur et père de l’entraîneur,

était certainement le plus heureux dans le rond de présentation. « Je ne

voulais pas trop qu’il coure en obstacle mais il était un peu limité et

Sébastien m’a convaincu, raconte-t-il. Le cheval gagne vraiment bien alors que

je ne pensais pas qu’il allait s’imposer. On se serait contentés d’une simple

allocation. »

Le premier poulain totalement inédit à passer le poteau est

pretender’Son (Great Pretender), le protégé de Bertrand Lefèvre, qui aurait pu

obtenir un meilleur classement si la course était plus longue de quelques

mètres. Né pour réussir à Auteuil, c’est un frère de Smabelle (Villez), la

lauréate du Prix Montgomery (Gr3), l’automne dernier. Il termine juste derrière

le pensionnaire de Ronald Caget, Happy Wells, qui est le frère d’un gagnant de

Gr3 sur 2.000m en Allemagne et le petit-fils de broadway dancer (Northern

Dancer), une gagnante du Prix Morny (Gr1).

 

duel à distance Macaire-cherel

Les protégés de Guillaume Macaire et Guy Cherel sont souvent

les plus redoutables dans les épreuves pour débutants. Le duel annoncé a eu

lieu à distance du trio de tête et ce sont les protégés de l’entraîneur

mansonnien qui se sont les mieux démarqués. indian tiger (Califet) avait des

allures de vainqueur dans le dernier virage mais a dû se contenter de la

quatrième place, devançant tornado du Mou (Charming Groom), le premier

pensionnaire royannais à l’arrivée. Quelques longueurs plus loin, top Summer

(Polish Summer), septième, a réalisé une très belle fin de couse et n’a échoué

que d’une encolure derrière estoril (Enrique) qui a baissé de pied dans la

phase finale.

 

une famille polyvalente

Élevé par son propriétaire Roger Jésus, Walistol est un fils

de Waldouma (Ajdayt), une jument entraînée par Robert Collet qui a fait sa

carrière en obstacle. Si elle n’a jamais gagné, elle a pris de bons accessits

en région parisienne, où elle devançait notamment loumie (Loup Solitaire),

l’une des championnes d’Auteuil, dans le Prix des Cadettes à Enghien. Sa

deuxième mère, Walzer Koenigin (Prince Mab) a mis au monde Waltshan (Warrshan),

un cheval qui a gagné en plat et en obstacle à Paris.

 

communiqué de France galop

A l’issue de la course, les Commissaires, après avoir entendu

le jockey Ludovic SOLIGNAC en ses explications, l’ont sanctionné par une amende

de 100 Euros pour avoir fait un usage abusif de sa cravache (1ère infraction).

D’autre part, les Commissaires ont, après enquête, sanctionné l’entraîneur

Guillaume MACAIRE par une amende de 100 Euros pour ne pas s’être assuré du

poids auquel pouvait monter le jockey David COTTIN.