Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Byword arrache le "muguet" sous les sabots de gris de gris

Autres informations / 01.05.2010

Byword arrache le "muguet" sous les sabots de gris de gris

SAINT-CLOUd, Samedi

Prix du Muguet (Gr2)

La lutte entre la ???JdG Rising Star ??Byword (Peintre

Célèbre) et le maître de Saint-Cloud Gris de Gris (Slickly) dans le Prix du

Muguet (Gr2) a été superbe et indécise. Dans les deux cents derniers mètres, le

pensionnaire d’André Fabre a cherché à prendre le meilleur sur celui d’Alain de

Royer Dupré et c’est finalement sur le poteau que Byword a pris un minime

avantage à Gris de Gris. « C’est un cheval très courageux, a expliqué son

jockey Maxime Guyon. On ne peut pas lui reprocher grand-chose depuis le début

de sa carrière. Il s’est montré détendu et gagne bien aujourd’hui. » Le

représentant du prince Khalid Abdullah avait toujours montré beaucoup de qualité.

Il s’était d’ailleurs imposé d’emblée sur le mile de MaisonsLaffitte dans le

Prix Bend d’Or (B) recevant alors son étoile. Il devançait à cette occasion Skins

Game (Diktat), deuxième du récent Prix Edmond Blanc (Gr3). Mais comme beaucoup

de produits du crack Peintre Célèbre (Nureyev), il était tardif et avait besoin

de temps pour s’affirmer au plus haut niveau, ce qui explique ses semi-échecs

dans les Prix Guillaume d’Ornano (Gr2) et du Prince d’Orange (Gr3) où il

finissait quatrième. Et comme le vainqueur du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1)

1997, Byword est alezan et se montre froid en course. Il pourrait maintenant

être revu dans le Prix d’Ispahan (Gr1) ou les Prince of Wales Stakes (Gr1).

 

Gris de Gris vers le Prix d’Ispahan

Gris de Gris n’est pas passé loin d’une deuxième victoire

dans le Prix du Muguet après son succès en 2008. Son entraîneur Alain de Royer Dupré

nous a déclaré : « Il n’y a pas d’excuse, il a été devant mais c’est comme ça

qu’il court bien. Il a bien ralenti avant de repartir. Byword était le cheval à

battre et il a évolué dans notre dos. S’il avait été plus loin, peut être que

les choses auraient pu être différentes. Il pourrait maintenant courir le Prix

d’Ispahan. » L’an passé, Gris de Gris avait conclu deuxième de l’Ispahan, mais

le terrain était alors lourd. Il semble cependant qu’en vieillissant, il soit

capable de s’adapter au bon terrain. Troisième, l’allemand Sehrezad (Titus

Livius) a très bien couru d’autant qu’il est rentré avec une atteinte après

s’être fait marcher dessus par Elusive Wave (Elusive City). Il a conclu devant

Vertigineux (Nombre Premier), le tenant du titre qui a couru plaisamment et qui

devrait refaire parler de lui cette année.     

 

Rentrée mitigée pour les deux vainqueurs classiques

Au départ de ce Prix du Muguet, Elusive Wave, lauréate de la

Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) et Silver Frost (Verglas) vainqueur de la

Poule d’Essai des Poulains (Gr1) avaient choisi la même course pour faire leur

rentrée. Mais leurs candidatures suscitaient des interrogations : la

pensionnaire de Jean-Claude Rouget allait-elle se rappeler de sa mésaventure

dans les stalles à Longchamp ? Silver Frost, après des problèmes de santé,

allait-il être capable de rassurer ? Tous deux ont attendu en dernière position.

Elusive Wave a fait un bon bout sous les yeux de son propriétaire Martin

Schwartz, venu également pour voir courir Zagora (Green Tune) dimanche dans le

Prix Vanteaux (Gr3). Elle a terminé à la cinquième place après avoir dû être

décalé dans la phase finale, ne trouva pas son jour à la corde.

Silver Frost, lui, n’a pu quitter l’arrière-garde. Il

termine septième mais comme le faisait remarquer son entraîneur Yves de Nicolay

: « Avec les soucis de santé qu’il a connu,

il avait besoin de courir. » Il pourrait maintenant prendre part,

comme Byword et Gris de Gris, au Prix d’Ispahan.

 

Byword, une nouvelle réussite de binche

Byword est un fils de Peintre Célèbre (Nureyev). Il est

d’ailleurs très signé par ce dernier et est assez tardif, comme nombre de ses produits.

Sa mère, Binche (Woodman), est restée inédite. Elle est par Woodman (Mr

Prospector), un bon père de mères (celui de Caesarine, Frozen Fire, Passager,

byron…). Trois produits de Binche sont référencés, dont Proviso (Dansili),

l’ancienne compagne d’écurie de Byword, lauréate en France des Prix du Pin

(Gr3) en 2009 et du Calvados (Gr3) en 2007, puis des Frank E Kilroe Mile

Handicap (Gr1) aux Etats-Unis. Byword est aussi le neveu du bon Binary File

(Nureyev), vainqueur de Gr3 et deuxième du Prix Dollar (Gr2).